1. Cinq Jours.


    Datte: 14/08/2022, Catégories: Non Consentement / À contre-cœur Auteur: bytrouchard

    ... mettre sa poitrine à nu aujourd'hui, mais elle n'est pas ravie par la fausse bite épaisse en plastique. Elle baisse sa culotte et insère soigneusement l'objet dans son sexe. Elle profite un peu de la sensation avant d'actionner l'interrupteur sur la base.
    
    Immédiatement elle se fige, le souffle coupé et arrête le gode. Il est bruyant! Le bourdonnement est clairement audible dans toute la pièce, et peut-être de l'extérieur aussi.
    
    Silencieusement, l'horloge tourne et indique « 00:04 ».
    
    Elle fouille dans son sac et en sort un pull en laine qu'elle garde pour quand il fait froid. Elle s'assoit sur sa chaise, fourre le pull entre ses jambes et réactive le godemiché. La laine étouffe un pu le bruit, mais pas beaucoup. N'importe qui entrant dans la pièce pourra sûrement l'entendre. Elle serre ses jambes aussi fort qu'elle le peut et elle essaie de travailler.
    
    Désactiver le gode quand des gens viennent s'avère plus difficile que de cacher sa poitrine. Car il faut qu'elle atteigne sa chatte et sente l'interrupteur. Les deux premiers hommes qui sont venus la voir l'ont attrapée avec sa main toujours entre ses jambes, mais heureusement avec l'objet désactivé. Aucun des deux n'a rien dit, mais ils l'ont quand même regardée bizarrement. Lorsque de la troisième visite, un employé venant lui demander le dossier des statistiques mensuelles, elle a presque crié, car la stimulation constante de sa chatte toute la journée l'a presque amenée à l'orgasme et elle a été obligée ...
    ... d'éteindre le gode alors qu'elle allait jouir.
    
    Elle acquiesce rapidement aux questions de son visiteur pour se débarrasser au plus vite de lui. Elle réactive avec impatience le godemiché lorsqu'il est parti.
    
    Dix minutes plus tard, elle est encore une fois si proche d'un orgasme qu'elle ne remarque même pas que le subordonné qu'elle aime le moins, Trevor, entre dans son bureau. lorsqu'il s'éclaircit la gorge, elle lève les yeux, horrifiée. Elle sait que son visage est tout rouge, ses lèvres entrouvertes, ses mamelons dressés. Elle sait qu'elle sent le sexe. Et elle sait aussi que le bourdonnement entre ses jambes est clairement audible.
    
    - Est-ce que ça va Val? Demande Trévor, visiblement intrigué.
    
    - Je suis... Je suis... Commence-t-elle à dire.
    
    Horrifiée et complètement humiliée, elle a un orgasme. Elle pousse un petit gémissement de salope, elle se plie en deux en agrippant le bord du bureau avec ses mains. Incontrôlable elle remue ses hanches dans son fauteuil et elle sent gicler sa chatte. Bientôt une flaque se forme sous son cul.
    
    Trévor rigole et fait le petit cri de cochon que Harris avait décrit à Valentina. Elle rougit encore plus profondément, incapable de dire quoi que ce soit. Elle voudrait mourir de honte, le godemiché toujours vibrant dans sa chatte.
    
    - Je vais te laisser tranquille alors! Dit Trévor en reculant, un grand sourire sur le visage.
    
    Dès qu'il est parti, Valentina sort le gode de sa chatte et l'éteint. Elle ignore l'horloge qui se remet à ...