1. Cinq Jours.


    Datte: 14/08/2022, Catégories: Non Consentement / À contre-cœur Auteur: bytrouchard

    ... vitrée au bout d'un grand espace de travail décloisonné rempli de ses subordonnés. Il y a quand même des stores et, quand ils sont fermés, comme elle le fait immédiatement, on ne peut voir dans son bureau que si on est à sa porte. Et la seule raison de venir à la porte de son bureau, c'est de vouloir pénétrer à l'intérieur. Elle n'est pas sur un chemin de passage, donc, la plupart du temps personne ne peut la voir. La plupart du temps...
    
    L'horloge affiche « 00:02 ».
    
    Valentina rougit encore et prend une décision. Elle passe sa main sous sa jupe et tire sa culotte blanche le long de ses jambes jusqu'à ce qu'elle soit sur ses chevilles. Puis elle ouvre son chemisier et baisse son soutien-gorge pour exposer ses seins. Enfin, elle s'assoit à son bureau.
    
    Immédiatement l'horloge s'arrête de tourner.
    
    Elle se sent humiliée. Elle ne peut croire qu'elle est au travail, la poitrine à l'air. Elle voudrait se couvrir. Mais, quand instinctivement, elle a essayé de cacher ses seins nus avec ses mains, l'horloge a affiché « 00:03 ». Alors elle les a retirées. Elle se sent comme une pute.
    
    Personne ne peut la voir à part s'il entre dans son bureau. Mais, avec ses stores fermés, elle s'est rendue compte qu'elle ne peut voir personne approcher avant qu'il ne soit sur le pas de la porte.
    
    Elle allume son ordinateur et essaie de travailler, mais elle n'arrive pas à se concentrer. Son corps entier est tendu, elle essaie d'entendre le son de pas qui s'approcheraient pour avoir le ...
    ... temps de couvrir sa poitrine. Plusieurs fois, étant sûre que quelqu'un arrive, elle ferme son chemisier. Mais personne n'apparaît et l'horloge recommence inexorablement à compter.
    
    Il y a bien certaines fois où des employés viennent lui poser des questions, mais à chaque fois elle a de la chance et elle réussit à se couvrir à temps. Une fois, ça se joue en une fraction de seconde. Elle est sûre que l'employé étant venu lui donner un dossier la voit fermer rapidement son chemisier. Elle est d'un rouge cramoisi quand elle lui prend le document. Elle est incapable de croiser son regard, Immobile sur son siège de peur d'attirer l'attention sur sa culotte autour de ses chevilles.
    
    Et le problème c'est que plus la journée passe, plus elle est excitée et sa chatte humide. Elle trouve ça humiliant. Elle n'a jamais soupçonné qu'elle pourrait être excitée par la honte te la prise de risque. Mais apparemment elle l'est. Sa chatte humide prouve qu'elle est une salope. Elle déteste tellement ça que lorsque la journée est terminée avec seulement « 00:50 » à l'horloge et qu'elle rentre chez elle, elle se dirige directement dans sa chambre, écarte les jambes et gifle sa chatte jusqu'à ce qu'elle ait un orgasme de douleur.
    
    ****
    
    2ème jour.
    
    Le lendemain, le mardi donc, il y a un godemiché vibrant sur son bureau avec une note disant : « Dans ta chatte et allumé ».
    
    Elle saisit le gode en rougissant. Quelqu'un l'a-t-il vu avant qu'elle arrive? Elle est contente de ne pas avoir à ...