1. Camille et son papa (2)


    Datte: 05/08/2022, Catégories: Inceste / Tabou Auteur: Docmature

    ... si bon… et cela fait si longtemps que j’en ai envie.
    
    En même temps que j’entends ces paroles, je sens un doigt mouillé se poser sur ma rosette puis s’introduire. Cela décuple mon excitation, je baise Camille de plus belle alors que mon anus reçoit cette visite inattendue, mais très agréable, de la part de Linda.
    
    Je pense poursuivre ainsi jusqu’à la jouissance mais ma fille ne l’entend pas de cette façon.
    
    — Maintenant que tu te lâches, tu vas me prendre en missionnaire.
    
    — Mais pourquoi, tu n’aimes pas dans cette position ?
    
    — Si… j’adore même. Mais j’ai besoin de te voir et en levrette, ben…ce n’est pas l’idéal. De toute façon, je ne te laisse pas le choix. Et assez parlé, reprends-moi.
    
    Camille se tourne pour se mettre sur le dos et m’ouvre en grand ses cuisses. Je ne peux pas résister au désir qui me tenaille et je la pénètre pour recommencer aussitôt mes va-et-vient qui deviennent de plus en plus ardents. Ma fille gémit sans discontinuer et me tient fortement par les bras. J’ai envie de l’embrasser mais une retenue m’en empêche encore.
    
    De toute façon, c’est trop tard. Linda, qui est allongée à ses côtés, se penche vers elle et l’embrasse fougueusement tout en lui caressant la poitrine. Ses doigts s’emparent de ses tétons, les roulent et les étirent délicatement, les faisant grossir et pointer. Puis c’est sa bouche qui descend à leur contact. Elle tête alternativement chacun des deux mamelons puis les prend entre ses dents pour les mordiller tendrement. ...
    ... Soumise à cette double prise si agréable, les soupirs de Camille augmentent pour se transformer en des cris de plaisir.
    
    — Ouiiii, continuez… Vous me faites tellement du bien tous les deux… Ta queue papa est si bonne… et toi Linda… tes lèvres, ta langue… ouiiii...
    
    — Je continuerais bien Camille mais il est mieux que je vous laisse tous les deux. Vous n’attendez que ça, cela se voit. Et puis, j’ai bien envie de vous mater en train de baiser. Quant à nous deux, ce n’est que partie remise, ma belle. Maintenant que j’ai goûté à ta chatte et à tes seins, ne crois pas que je vais te laisser comme ça.
    
    Linda se redresse et d’une main amène mon visage vers celui de son amie. Je ne résiste plus et j’embrasse le cou de ma fille. Je ne suis plus son père mais son amant et elle me serre contre elle. Je donne de profonds coups de rein qui ne font que la faire crier et jouir encore plus.
    
    — Ouiii, papa…C’est tellement bon de sentir ta queue me pénétrer. Continue… Ouiiii… Baise moi encore, encore…
    
    Je n’ai plus la moindre retenue, je l’embrasse à pleine bouche et je continue à lui faire l’amour pendant de longues minutes. Nos deux corps sont en sueur, nos respirations s’accélèrent et seuls nos gémissements ou nos cris troublent le silence de la chambre.
    
    Soudainement le corps de Camille se contracte et elle enfonce ses ongles dans mon dos tout en criant. Je suis surpris et heureux de la voir jouir ainsi. Pour moi aussi, la jouissance est proche et je sais que je ne vais plus ...