1. Initiation


    Datte: 04/08/2022, Catégories: fff, inconnu, gymnastiqu, Voyeur / Exhib / Nudisme caresses, lesbos, Auteur: Dyonisia

    ... nous ne travaillerons pas beaucoup aujourd’hui, mais on va faire une bonne série d’assouplissements. Ça maintiendra les unes en forme, et(coup d’œil vers Brigitte et Christiane) ça changera peut-être les idées des autres. D’accord pour une heure de bons étirements ? Alors, installez-vous !
    
    Pendant qu’elles se disposent en cercle comme d’habitude, assises en tailleur au pied des glaces, je reprends :
    
    — J’ai proposé à Kristel de rester un moment et de participer, si elle veut.
    
    Les autres approuvent d’un « bien sûr » unanime et je me retourne vers Kristel.
    
    — Qu’en penses-tu ? Tu as une heure de libre ? Tu n’es pas obligée de te mettre en tenue(sourires), mais quand même, à ta place je quitterais chaussures, chemisier et jupe…
    
    C’est amusant comme les choses peuvent s’inverser. Adolescente, l’un de mes cauchemars était de me trouver toute nue au milieu des filles de ma classe habillées(Aujourd’hui, ce serait plutôt un rêve excitant…). Là, en l’occurrence, c’est le contraire : depuis un bon moment, Kristel est la seule habillée au milieu d’une ronde de corps nus qui se meuvent sans ostentation ni pudibonderie. Elle est dans la situation du « textile » égaré sur une plage naturiste : c’est elle qui est gênée.
    
    — Oui, bien sûr, Ma… Annette. Et comme ça, je ferai sécher ma jupe.
    — Encore pardon, ma puce ! lance, à demi sincère, Christine que je soupçonne de l’avoir fait exprès.
    — C’est gentil de m’accepter en tout cas. Merci, reprend Kristel. En plus je n’avais ...
    ... rien de prévu cet après-midi.
    — Tu peux rester autant que tu veux, lui dis-je, mais fais vite ton petit strip-tease pour que nous commencions.
    
    Elle se débarrasse rapidement des chaussures et du reste, et va poser sa jupe à plat sur la poutre avant de revenir vers nous. Elle s’aperçoit qu’elle est au centre de nos regards, ce qui la déstabilise un peu plus. Une légère rougeur sur les joues, qui lui va bien d’ailleurs, elle porte un élégant shorty blanc en dentelles qui laisse transparaître la peau claire de ses hanches et de ses fesses, mais s’opacifie pudiquement sur la motte et entre les cuisses. En haut, un soutien-gorge coordonné couvre deux pommes rondes moyennement bombées, mais qui, aussi sage et gracieux soit-il, ne peut dissimuler le renflement des tétons.
    
    Les coups d’œil échangés entre nous me confirment que nous avons toutes remarqué que notre petite invitée était insidieusement troublée par le charme des corps dénudés qui l’ont accueillie et entourée. Je m’approche pour la guider vers l’endroit que j’ai imaginé lui assigner. Sans ses talons, elle est un peu plus petite que moi. Bien faite, proportionnée, les fesses hautes, avec sa blondeur et sa pâleur, on dirait un tanagra. Je lui indique sa place du doigt.
    
    — Assieds-toi là, en face de Christiane. Tu te guideras sur elle pour suivre les mouvements.
    
    Je me pose à sa droite en faisant signe à Brigitte de s’asseoir à sa gauche. Michèle et Alexandra se poussent sur les côtés pour nous laisser de la place. ...
«1234...9»