1. Service aux Réfugiés


    Datte: 06/07/2022, Catégories: Sexe Interracial Auteur: byRainett

    ... le taux a chuté.
    
    Le programme était très populaire, les filles majeures pouvaient s'inscrire, et pour beaucoup c'est devenu un job à temps partiel, qui leur permettait d'améliorer les fin de mois difficiles. Curieusement, ce sont les hommes blancs qui sont devenus sexuellement violents, car les migrants les surpassant sexuellement, ils étaient délaissés. Et c'était difficile pour les garçons blancs de devoir accepter que leur petite amie se livre à cette occupation.
    
    La maman de Manon a été l'une des premières à s'inscrire, au grand dam du père de Manon. Pourtant, il devait accepter le fait qu'il ne pouvait plus satisfaire sa femme, et qu'Abdoul le pouvait. Au fil des ans, le programme a gagné une liste d'attente massive. Timide et quelconque, Manon ne voulait pas s'inscrire mais, à sa majorité, sa maman l'a convaincue.
    
    «Tu vas adorer» a-t-elle promis. Maintenant, 6 mois après, elle allait le découvrir.
    
    Manon grogna en s'étirant, se gratta le dos. Cela n'avait rien de spécial aujourd'hui, ça ressemblait à son existence désordonnée. Sa mère l'avait obligée à s'inscrire au programme. Elle ne pouvait pas être en désaccord avec maman.
    
    «Hé, Manon, je te pique un soutien-gorge.» Manon se retourna vers sa petite sœur, Elsa. Elsa avait quelques années de moins que Manon, mais était injustement beaucoup plus jolie. Elle était également beaucoup plus confiante, et sociable. Son corps était plus développé et plus sexy. La jalousie de Manon la poussait à penser que sa ...
    ... petite sœur ressemblait à une star du porno. Manon était fière, et ça lui faisait vraiment mal de voir à quel point, elle était meilleure que sa petite sœur Elsa.
    
    Elsa était totalement nue, montrant ses fesses et ses seins toniques. Son ventre ferme était bronzé, et son pubis soigneusement épilé. Totalement différente de Manon, au corps pâle et flasque, aux fesses plates, aux seins minuscules. Elsa farfouillait dans le tiroir de Manon sans vergogne, choisissant un soutien-gorge, l'essaya, s'admira dans le miroir. Bien. Au moins maintenant, Manon ne verra plus le balancement effronté de ses seins.
    
    «C'est un petit peu juste pour moi, mais ça ira. Merci chérie!» Elsa souriait, ses nichons débordaient de la lingerie, et elle partit en chantonnant. Manon se sentait encore plus affreuse. Ses soutiens-gorge étaient en fait un peu grands pour elle. Mélancolique, elle s'habilla sans mettre de soutien-gorge sur ses petites bosses.
    
    Habillée comme l'as de pique, Manon est descendue prendre son petit déjeuner. Sa mère et sa sœur étaient blotties contre Abdoul. Ils étaient tous les trois assis à la table du petit-déjeuner, et chahutaient en riant. Abdoul était presque nu, juste vêtu d'un boxer qui avait du mal à contenir sa grande canne. À l'autre bout de la table, seul dans son coin, le papa de Manon déjeunait silencieusement.
    
    Manon s'est dirigée vers la table, les yeux baissés. Elle essayait juste de ne pas regarder la grosse poitrine velue d'Abdoul, ou le long serpent qui ...
«1234...7»