1. Ma collègue de bureau… et son neveu (2)


    Datte: 23/06/2022, Catégories: Partouze / Groupe Auteur: K-ro

    ... se lève pour l’accueillir, je désamorce la situation :
    
    — Tu connais Bernard, évidemment.
    
    — Euh, oui...
    
    — Et tu sais qu’on est naturistes. Mais si ça te gêne...
    
    — Non, non, ça va, c’est juste que je ne m’y attendais pas.
    
    — Et voici notre fille Lola, dont tu as vu des photos.
    
    — Oui, bonjour Lola !
    
    Notre fille, habituée depuis sa naissance à voir les gens nus, dont ses parents, est elle aussi dans cette tenue quand elle sort de la piscine pour venir faire la bise à l’arrivante. Elle lui met un peu d’eau partout puis retourne se mettre dans le bain. Dans l’action, j’ai déroulé mon paréo et quand Martine se retourne, elle a enfin la confirmation que je suis épilée intégralement. Je lui propose de venir se déshabiller à l’intérieur pour pouvoir poser correctement ses affaires. Elle me suit dans une chambre et comme je reste là, elle n’ose pas me demander de sortir et se déshabille devant moi pour se retrouver nue et commencer à enfiler le maillot qu’elle avait mis au bureau. Je lui fais remarquer :
    
    — Allez, tu vas pas te mettre en maillot avec tout le monde à poil autour de toi, non ?
    
    — Euh, tout de même...
    
    — Déjà tu as enlevé le haut au bureau.
    
    — Oui, mais c’était au bureau, et...
    
    — Et quoi ? Ici, c’est encore plus tranquille. De plus, tu m’as dit que tu avais déjà pratiqué un peu. Et ne me dis pas que c’est par rapport à mon mari, il a l’habitude de voir des nanas à poil, t’en fais pas ! Allez, hop !
    
    — Bon, je sais pas, mais OK, je ...
    ... tente l’expérience.
    
    — Bravo ! Tu vas voir, tu vas te sentir trop bien d’ici un moment, tu vas pas regretter.
    
    Et elle enlève le bas qu’elle avait déjà enfilé, essayant tout de même de ne pas trop me dévoiler le ticket de métro que je devine. Puis je la prends par la main et elle me suit à l’extérieur. Elle est bien empruntée au début, ne semblant visiblement pas comment se mettre. Mais après une première baignade, elle s’abandonne enfin au soleil sur un transat et se décontracte, nous laissant la vue sur son petit rectangle châtain de poils taillés ras.
    
    Pendant que nous mangeons les grillades, Martine parait visiblement rassurée et se laisse gagner par l’ambiance cool de cette réunion. Elle ne fait plus attention à serrer ses jambes et n’a plus de gêne à voir les attributs de Ber ni son épilation plus radicale que la sienne. C’est tout juste si elle sursaute encore lorsqu’il vient s’assoir dans son dos au bord de la piscine, les jambes pendantes dans l’eau et qu’elle se retourne, se retrouvant d’un coup le nez presque sur son engin en gros plan. Heureusement, il réussit facilement à ne pas bander, il a assez de contrôle mental sur ça.
    
    Un peu plus tard, je repars à l’attaque en lui disant que je ne lui avais pas tout raconté sur le séjour de Sophie au bureau. Je lui apprends que nous avons aussi passé une journée ici avec elle et qu’ensuite, nous avons fini par travailler, complètement nues. Je ne vais pas plus loin pour le moment, ne voulant pas la brusquer sur des ...