1. Ma collègue de bureau… et son neveu (2)


    Datte: 23/06/2022, Catégories: Partouze / Groupe Auteur: K-ro

    Vendredi 18 août 2000
    
    Martine tient parole ce matin. Quand elle arrive, j’ai fait en sorte d’être là avant pour l’accueillir, déjà en tenue minimale. Donc elle se déshabille et c’est en maillot de bain que nous prenons notre café de mise en route. Comme elle l’avait annoncé hier, le sien est composé de deux pièces, mais pas trop classique, heureusement. Il est composé d’un haut bandeau sans bretelles et d’un bas tanga avec des nœuds qui découvre la moitié sud de ses fesses, et je vois qu’elles sont un peu plus rondes que ce que ses pantalons ou robes le laissaient supposer. Tout le contraire du mien qui est encore plus réduit au niveau du triangle, un confetti qui sert à peine de cache-clitoris et qui clame ouvertement que je n’ai plus aucun poil. Plus petit que ça, il n’y aurait plus que les trois ficelles...
    
    Pendant la pause de midi, comme on se prélasse un peu dans des fauteuils en face devant la fenêtre ouverte pour bronzer en digérant, je lui propose de faire tomber le haut. J’argumente avec le fait que je sais qu’elle a déjà fait du topless et même du naturisme. Et finalement, elle se laisse convaincre. Elle déballe deux belles poires qui n’ont pas encore trop besoin d’aide pour se tenir correctement même si la pesanteur fait forcément son office vu leur volume. Les bouts plutôt petits rebiquent sur des aréoles larges et foncées.
    
    Au moment de partir, comme j’ai vu qu’elle s’était bien laissée mener jusqu’à ce point, je me lance sur la phase suivante. Sachant ...
    ... par nos papotages qu’elle est célibataire et sans copain actuellement, je lui propose de venir dimanche à la maison profiter du barbecue et de la piscine. Elle accepte avec plaisir, disant que ça lui ferait un peu d’air frais de quitter son appartement en ville avec un temps pareil.
    
    Dimanche 20 août 2000
    
    Alors que je lui ouvre la porte, je réalise que depuis deux ans qu’on travaille ensemble, c’est la première fois que j’invite ma collègue à la maison. Et c’est réciproque, je ne suis jamais allée chez elle et je ne connais pas grand-chose de sa vie privée. Et pourtant en quelques jours, j’ai réussi à la faire mettre en maillot topless au bureau, quel progrès !
    
    Bien évidemment, vous vous doutez que je ne suis pas en tailleur pour la recevoir. Elle-même s’attendait certainement que je sois en tenue légère et décontractée. Mais peut-être pas à ce point, car je suis juste enroulée dans un paréo qui certifie que je n’ai rien dessous en haut, laissant un doute sur le bas, vu la petitesse de mes strings. Et surtout que je le fasse alors qu’il peut passer du monde dans l’allée du lotissement où nous habitons.
    
    Mais bon, passée la nouvelle surprise, elle me suit à l’intérieur pour traverser vers la terrasse. Là, elle découvre Ber, qu’elle avait déjà rencontré à une occasion de sortie au resto où étaient conviés les membres du bureau, nos intervenants principaux et les conjoints éventuels. La seule différence, c’est que là, il est complètement à poil dans un transat. Comme il ...
«1234»