1. Une maman attentionnée en manque (1)


    Datte: 22/06/2022, Catégories: Inceste / Tabou Auteur: Guiguime

    ... danser. Elle mit la musique et se colla à moi pour commencer les premiers pas. Je sentis sa poitrine venir se coller à mon torse et je mis mes mains au-dessus de son galbe fessier. Je ne sais pas ce qui m’est passé par la tête à ce moment-là, mais l’alcool aidant, je n’avais pas les pensées très claires et je commençai à imaginer des choses. Ma mère me tenait par le cou, nous dansions ensemble, collés, en ce beau soir d’été. Puis ma mère se rapprocha encore plus, s’agrippa à mon cou et glissa une jambe entre les miennes et nous commençâmes à tourner lentement. Ceci était de trop pour moi et même si c’était ma mère je ne pouvais pas m’empêcher d’avoir des envies avec elles. J’essayai de me calmer car sa cuisse était collée à mon caleçon et j’avais une vue plongeante sur son décolleté. Ce que je redoutai arriva et je sentis mon sexe gonfler, gonfler, sans jamais s’arrêter.
    
    Je n’avais jamais bandé aussi dur et je sentais que mon sexe était collé à sa cuisse et je savais qu’elle le sentais. Rouge de honte, j’étais rentré en apnée et nous sommes restés comme ça pendant une très longue minute. Puis ma mère releva la tête et dit:
    
    — Bon mon chéri il se fait tard, je suis exténuée de cette journée je vais aller me coucher. Bonne nuit mon ange ! Dit-elle en m’embrassant sur les deux joues.
    
    — Bonne nuit ma Mounette. Répondis-je en essayant de cacher mon érection avec mes jambes.
    
    J’ai débarrassé les verres, et je suis monté dans ma chambre. Les questions commençaient à se ...
    ... bousculer dans ma tête. J’étais persuadé qu’elle avait senti mon erection mais elle pourquoi n’avait t’elle rien dit ? Était-elle genée ? Excitée ? Ou ne voulait pas me mettre mal à l’aise ?
    
    Bref je me suis mis à me branler pour évacuer toute la pression d’aujourd’hui et toutes ces questions et je m’endormis comme une masse.
    
    Je me suis réveillé le lendemain vers 10H. N’entendant aucun bruit je descendit les escaliers pour aller petit-déjeuner. Ma mère avait laissé un petit mot disant « Je suis au marché je reviens dans pas longtemps » Je pris mon petit-déjeuner en repensant à ce qui s’était passé la veille et à comment j’allais affronter cette journée aux côtés de ma mère. Je ne savais pas si elle était énervé ou pas... J’entendais brusquement la porte claquée ce qui interrompit mes pensées.
    
    — Coucou Guillaume je suis rentrée du marché ! Cria-t-elle.
    
    D’un air innocent je répondis :
    
    — Coucou Mounette comment ça va ? Tu as bien dormi ?
    
    — À merveille, je me suis bien remis de notre soirée d’hier. Repliqua-t-elle.
    
    Puis elle s’avança dans la cuisine pour ranger les courses. Elle était magnifique : une minishort en jean qui mettait ses jambes sveltes en valeurs et un petit Top blanc qui dessinait parfaitement ses seins. J’étais déjà excité mais je réussis à le contrôler. Elle s’est approchée de moi et se pencha pour m’embrasser sur la joue en laissant mon épaule s’insérer entre ses deux énormes seins. C’était trop et ni une ni deux je commençai à bander comme un ...