1. Une maman attentionnée en manque (1)


    Datte: 22/06/2022, Catégories: Inceste / Tabou Auteur: Guiguime

    Je me présente, je m’appelle Guillaume, j’ai 19 ans et je suis actuellement en 1ère année de Prépa à Paris.
    
    Nous sommes le 1er Juillet dans ma petite chambre sur Paris, et je viens tout juste d’avoir mes résultats et je suis heureux de pouvoir passer en 2ème année de prépa après cette année de dur labeur. Pour fêter cette nouvelle comme il se doit, je suis retourné chez ma mère pour passez l’été avec elle car je devenais fou dans mes 10m2.
    
    A 18H j’arrive devant chez elle, je sonne et je la vois apparaître derrière un carreau. Puis elle m’ouvre la porte en souriant.
    
    — Ah mon Guillaume ! Comme je suis heureuse que tu viennes passer les vacances ici. S’exclama-t-elle.
    
    — Oui ma Mounette ça faisait longtemps en plus avec mes études je n’avais pas trop le temps de sortir.
    
    — Tiens en parlant de ça vient dans le jardin j’ai préparé un apéro pour fêter ta réussite. Repondit-elle.
    
    Elle se retourna et je la suivis. Ma mère s’appelait Caroline, elle avait 45 ans (mais en faisait largement la moitié ) grande blonde aux yeux bleus avec une belle allure. Elle était vêtue d’une robe qui moulait son beau petit cul et un décolleté qui ne pouvait pas laisser indifférent un homme vu sa belle poitrine. Ma mère était divorcé depuis 1 an de mon père car il l’avait trompé et ne lui a jamais pardonné. Depuis, je savais qu’elle n’avait pas eu d’autres aventures car elle ne pouvait plus accorder sa confiance à personne.
    
    Nous nous installons dans notre jardin et nous commençons à ...
    ... prendre l’apéro. Elle avait fait 2L de mojito, ma boisson préférée, autant vous dire qu’à deux on ne risquait pas d’en manquer. On discutait de tout et de rien, de la vie, puis elle commença à me poser des questions sur ma vie amoureuse. Je lui dis que je n’avait toujours pas de copine car avec mes études j’avais la tête ailleurs et que niveau sexe j’étais encore vierge. C’était assez naturelle de parler de ça avec ma mère car il n’y a pas de sujets tabous dans notre famille.
    
    Tout en continuant à siroter notre mojito sous les derniers rayons du soleil qui nous réchauffait la peau, je lui demandai si elle avait songer à se remettre avec quelqu’un après avoir quitter mon père. Elle me repondit qu’elle se sentait libre et sans contraintes et que la vie de célibat lui plaisait à merveille.
    
    Après 2 verres chacun on commençait à sentir les effets de l’alcool, on rigolait tout les deux pour des bêtises, on avait l’œil rieur et des sourires complices sous la chaleur enivrante de l’été.
    
    — Eh bah quelle famille ! Une mère qui ne fait plus rien depuis 1 ans et toi mon fils, comme tu es si beau, tu n’as toujours pas trouvé quelqu’un... Dit-elle sur un ton rieur.
    
    Il est vrai que je faisais parti des beaux garçons blonds aux yeux bleus (je tenais ça de ma mère) mais j’était très timide avec les filles et ne faisait jamais le premier pas donc c’était assez difficile pour moi d’être en couple.
    
    Puis ma mounette se leva, finissa cul-sec son 3eme verre et me pris par la main pour ...
«1234»