1. Les Amants du Chalet (3)


    Datte: 19/06/2022, Catégories: Voyeur / Exhib / Nudisme Auteur: delira2

    ... centre, une grande table, sur laquelle la danseuse essaie un pas. Avec une certaine noblesse d’abord, ce pas s’affermit, répète un rythme… Les buveurs n’y prêtent aucune attention, mais, peu à peu, leurs oreilles se dressent, leurs yeux s’animent. Peu à peu, l’obsession du rythme les gagne ; ils se lèvent, ils s’approchent, ils entourent la table, ils s’enfièvrent autour de la danseuse... qui finit en apothéose. Nous étions un peu comme les buveurs, ce soir de novembre 1928. Nous ne saisissions pas d’abord le sens de la chose ; puis nous en avons compris l’esprit. »
    
    Le Boléro de Ravel ! Tu me fais le coup du Boléro ? J’adore me faire prendre en musique. Ca démarre doucement... Tu essaies un pas....un rythme.... Puis ce pas s’affermit, devient plus rapide.... L’obsession du rythme me gagne, tu m’encules avec vigueur et plus vite, tu t’enfièvres, tu m’enfièvres, je suis pleine, je me sens pleine, pleine d’une sensation que tu ne connais probablement pas, pleine de ta bite qui grossit encore, se calme un instant puis reprend le rythme, accélère encore, oui, tu vas tenir, tu dois tenir, Yohan, tu dois me faire jouir au final, tu n’en as plus pour longtemps, si, crois-moi, je m’écroule sur le lit, j’écarte les jambes, les fesses au maxi, tu transpires, tu t’enfonces, je ne sais plus où j’en suis, je ne sais plus où je vais, sinon que je vais jouir.....C’est le final.... Grandiose...... Malgré le latex, je sais que tu donnes, que tu te vides, que tu décharges, putain que c’est ...
    ... bon.... Quand je fais l’amour, je ne sais pas qui baise qui, qui domine qui....... Mais quand tu t’écroules sur moi, ta bite au fond de moi, tu es très léger, léger, léger.....
    
    Quelques minutes passent.....je somnole, repue, crevée..... lui doit être un peu dans le même état que moi.... on a beaucoup transpiré..... je sens qu’il se retire doucement.... j’ouvre un œil, je vois le préservatif plein de sperme qui pend à l’extrémité de son sexe.... un claquement quand il le retire..... il ferme la lumière quand il va à la salle de bain...... l’eau commence à couler..... je m’endors......
    
    Quand je me réveille dans la nuit pour aller aux toilettes, il est nu sur le lit. Il dort, il respire régulièrement, profondément..... Il a peut-être un léger sourire au lèvres.... Il est pas mal mon mec, mon mec qui m’a donné du plaisir, mon mec qui m’a remplie, même avec son sexe complètement détendu. Si j’étais en grande forme...... Mais, ça va, je ne suis pas encore repartie..... J’ai eu un instant l’envie de le toucher délicatement, assez pour sentir sa réaction, mais pas trop pour le pas le réveiller et puis finalement.....
    
    Je me recouche et me rendors. J’ai rêvé... enfin, j’ai l’impression de rêver, de faire plusieurs rêves, des rêves érotiques, bien sur !
    
    Quand je me réveille, je ne me rappelle que d’un rêve érotique avec Yohan évidemment mais il n’était pas seul, il y avait deux amis avec lui. Il disait que c’étaient des amis à lui mais ils ressemblaient beaucoup à des amants ...
«1234...»