1. COLLECTION FOLLE DU CUL. Maryse au temps de sa jeunesse (1/1)


    Datte: 26/05/2022, Catégories: Première fois Auteur: CHRIS71

    Dans mes premiers textes suite à la demande de Maryse de mettre en forme l’histoire de sa vie, elle m’avait parlé de monsieur X !
    
    Ce monsieur a marqué la suite de sa jeunesse, mais rapidement je me suis aperçu que les débuts de son ouverture au sexe ont été assez tumultueux.
    
    Grand-mère comme je suis grand-père, les frasques sexuelles de notre nouvelle amie ont débuté de relativement bonne heure surtout à cette époque.
    
    À notre époque, une jeune fille à dix ou onze ans a déjà vu un sexe mâle entrer dans un sexe femelle dans des vidéos pornos que des petits malins savent aller chercher sur Internet.
    
    Pour ma part, ma connaissance de la sexualité, c’est à seize ans quand je suis rentré dans la marine que j’ai vue pour la première fois une chatte poilue.
    
    La mode des vagins glabres était venue bien plus tard.
    
    Mais je suis là pour Maryse, revenons à elle, qui a su très top devenir une salope comme les hommes les aiment et comme je les aime.
    
    Merci Chris de me redonner la parole.
    
    Dans mon histoire avec monsieur X, je vous ai démontré la jeune femme que j’étais capable d’être rapidement sexuellement.
    
    Je vais vous parler des premières heures de celle que je devais devenir.
    
    Mon premier baiser et flirt poussé, j'avais quinze ans et trois mois.
    
    Vous voyez jeune, mais comme avec Tonio nous nous sommes contentés de la langue, jeune, mais sans plus.
    
    Je dirais dans la moyenne pour ce premier baiser.
    
    Bien que les seules pratiques de mon corps ou sur mon ...
    ... corps s’étaient la masturbation, je savais déjà comment on faisait des enfants.
    
    Je sentais l’envie que Tonio avait de moi, mais ma copine Agnès, enfin copine de loin, enceinte à cet âge m’avait dissuadé de franchir l’étape suprême.
    
    Perdre mon pucelage bien qu’en ces temps-là, mes envies m’y fassent songer de plus en plus souvent, mais élever un mioche qui m’aurait pourri ma vie, non merci.
    
    Surtout que la suite va montrer que ma première pénétration était loin d’être pratiqué par un sexe masculin.
    
    Tonio a tenu quelques semaines pour qu’il comprenne que ce serait touche-pipi comme nous le disions dans ces années-là et rien d’autre.
    
    Nous venions de nous quitter quand j’ai rencontré, attendez un trou de mémoire.
    
    Ça arrive, j’ai 67 ans, j’en avais quinze et cinq mois.
    
    Ça, je m’en souviens, c’était juste deux mois après avoir connu Tonio et le lendemain de l’avoir quitté.
    
    Ce garçon, ce dont je me souviens, était beau gosse, il m’a embrassé pendant nos vacances et a même réussi à me caresser la chatte.
    
    J’étais à deux doigts de céder, mais la chance des pucelles a fait que du bruit nous a dérangés, l’a dérangé et ça en est resté à baisers et caresses.
    
    Seulement, ce garçon avait un peu plus accéléré mes envies, j’avais de plus en plus besoin de pénétration.
    
    C’est par le plus grand des hasards que là encore, deux mois plus tard, je rencontrais Claudio qui devait devenir mon premier amant.
    
    Il m’a permis de devenir celle que je suis à ce jour.
    
    J’ai été ...
«1234»