1. Le jour du jugement dernier (1)


    Datte: 16/05/2022, Catégories: Divers, Auteur: Anthynéa

    Visiteurs inattendus.
    
    — Allo ! Marie ? C’est Julie ! Est-ce que Bertrand et moi nous pouvons passer vous voir ?
    
    — Julie ? Nous voir ? Vous êtes donc dans la région ?
    
    — Ben ! Tu sais Allan est venu à Mulhouse pour un grand rassemblement mi-février et il a passé quelques jours chez des amis à lui du côté de Colmar. Et comme il voulait rentrer par le train, nous nous sommes dit que ce serait sympa de monter voir mon frère. Nous en profiterions pour passer un ou deux jours avec vous.
    
    — Super ! Mais tu n’étais pas obligée de téléphoner, nous sommes toujours heureux de vous avoir chez nous, même si ce n’est que trop court à notre goût. Et mon filleul vient aussi j’espère ?
    
    — Ben oui, tu penses ! Allan ne raterait pour rien au monde une visite à sa marraine.
    
    — On vous attend... c’est Michel qui va être fou de joie.
    
    — Il bosse mon frérot ?
    
    — Penses-tu ? Il bricole sur son bateau... tu connais l’importance de l’ouverture de la pêche à la truite pour lui ! Alors il peaufine sa barque, depuis ce matin ! Vous venez pour le déjeuner ?
    
    — Pas sûr ! Nous devons aller prendre notre jeune à Colmar et nous ne sommes pas encore sur place ! Plutôt en milieu d’après-midi !
    
    — Bon... ça me laisse le temps de préparer vos chambres et une dinette. Quelle bonne surprise... tu ne peux pas savoir comme je suis contente... et ton frère... je suis certaine qu’il va sauter en l’air de bonheur...
    
    — Alors à tout à l’heure ma belle ! Et embrasse mon frérot pour Bertrand et ...
    ... moi.
    
    — D’accord ! Bise à vous deux et des gros poutous à mon filleul, quand tu le récupères... de nous deux.
    
    — Oui... je te laisse parce que ça grésille dans le téléphone. Vous êtes toujours aussi mal desservis dans votre nouveau « Grand Est ».
    
    Le vide qui m’enveloppe vient renforcer ce sentiment étrange qui m’envahit. Une sorte de tristesse qui m’arrive de je ne sais où. Alors que je viens tout juste de reposer mon portable, je songe que je dois annoncer la bonne nouvelle à Michel, mon mari. Je traverse l’espace verdoyant d’une pelouse qui renait après notre long hiver. Direction l’atelier qui permet à mon homme, outre de bricoler, de remiser aussi ce qui à ses yeux à plus de valeur que le reste... moi excepté, j’ose le croire, son bateau sur lequel il s’affaire.
    
    J’entre discrètement dans le local spacieux qui sent la peinture toute fraiche, et d’autres senteurs dont je ne saurais retrouver la vraie provenance. Il me voit débouler dans son sanctuaire et il a un de ses sourires qui lui va si bien.
    
    — Alors ma belle, tu te languis déjà de moi ? Figure-toi que moi aussi, et j’allais venir te rejoindre. Je me sens... heureux ce matin et mon Dieu, je crois que je t’avalerais toute crue.
    
    — Attends... quand tu sauras ce que j’ai à te dire, m’est avis que ça va encore te donner plus de peps !
    
    — Ah bon ? Parce que tu trouves que je n’ai pas assez faim de... toi ?
    
    — C’est donc cela qui motive ce merveilleux sourire ? Tu n’en as jamais assez toi ?
    
    — Ben... quand ...
«1234...14»