1. Les examens de fin d'année


    Datte: 16/05/2022, Catégories: fh, ff, jeunes, grossexe, grosseins, école, contrainte, caresses, intermast, Oral fdanus, jouet, fantastiq, Auteur: Ellian

    Résumé de l’épisode précédent :
    
    La lecture des précédents épisodes est vivement conseillée : «La rentrée », «Le plaisir à l'école », «Récréations » et «Love, love, love… »
    
    ___________________________________________
    
    Roméo est sorti de ma tête, remplacé par les ellipses, les sinusoïdes, mais aussi « Les positions sexuelles à travers les âges » et « Masturbation féminine : l’orgasme à portée de doigts ». Seule reste cet agacement, cette colère sourde qui hurle sans un bruit tout au fond de moi. Je ne laisse rien paraître, mais je sens bien que tout n’est pas réglé. J’aimerais me libérer de ce poids, mais je n’en connais pas le moyen.
    
    Le soir de mon arrivée à l’école, cet homme qui s’était introduit dans la chambre puis en moi, guidé par Estelle. Il faut que je comprenne. Et si c’était le petit-ami d’Amarylis, celui avec lequel Estelle s’était envoyée en l’air à la soirée d’Halloween ? Était-ce la même personne ? La réponse est peut-être là-bas, là où je les ai vus ce soir-là : dans une salle de cours des deuxièmes années. Samedi soir, Estelle n’est pas là. Il faut que j’en aie le cœur net. J’y vais.
    
    Les couloirs sont vides. Beaucoup révisent, d’autres profitent de l’été qui approche et des soirées qui s’allongent pour se détendre un peu dehors. Mon cœur s’accélère à mesure que j’approche de mon but. Je ne crois pas qu’il soit formellement interdit d’explorer ces lieux, et pourtant, j’ai l’impression de transgresser les règles. La porte est fermée.
    
    Pas à ...
    ... clef, s’il vous plaît, pas à clef
    
    … Yes ! J’entre et referme immédiatement la porte pour ne pas attirer l’attention d’une âme égarée. La salle est grande, plus grande que dans mes souvenirs. Sur trois murs, des portes espacées les unes des autres de quelques dizaines de centimètres. Soit elles donnent vers des dimensions parallèles, soit ce sont des placards. N’ayant aucune connaissance en crochetage de serrure, il me faut à nouveau compter sur la chance, et j’ai une chance de… oui, vous pouvez le dire. J’ai un mouvement de recul à la découverte du corps immobile dont les yeux froids me fixent sans interruption. Je manque de tomber sur les fesses quand ses lèvres s’entrouvrent pour émettre un son, une voix grave :
    
    — Bonjour Ève.
    
    La panique et la terreur m’auraient submergé totalement si cette chose n’avait associé à ses paroles un sourire un peu artificiel, mais rassurant.
    
    — Bon… bonjour ! Qui… qu’est-ce que…
    — On m’appelle, Génie !
    — Comment connaissez-vous mon nom ?
    — Je connais l’identité visuelle et vocale de toutes les élèves et enseignantes de l’école. Je reconnais aussi l’odeur et les particularités sexuelles de certaines d’entre elles, mais je ne possède aucun de ces paramètres vous concernant, seules les informations renseignées à votre arrivée dans l’école me sont accessibles. Je peux effectuer une recherche sur le serveur afin de récupérer ces données si vous le souhaitez. Bien évidemment, vous êtes parfaitement libre de m’en refuser l’accès.
    — Quelles ...
«1234...10»