1. Évolution de Carrière 01


    Datte: 14/05/2022, Catégories: BDSM / Fétichisme Auteur: byJuliensoumbdx

    ... besoin de travailler, je vis de mes rentes. Elle finissait ces études dans le marketing, je travaillais comme maître nageur dans une piscine de la métropole bordelaise, depuis l'on ne s'est plus quitté.
    
    L'on s'est marié deux ans plus tard. C'est l'amour de ma vie. Je l'aime, elle m'aime.
    
    Notre relation est basée sur la confiance et le respect. Je n'ai aucun secret pour mon Épouse. Le sexe entre nous est absolument génial, nous n'avons pas de tabou, l'alchimie de nos corps est parfaite.
    
    Elle connaît tout de moi, mes désirs, mes phantasmes les plus intimes, elle n'aime pas tout, mais m'accepte tel que je suis. La seule chose qu'elle m'a imposé c'est de ne rien lui cacher, elle m'a toujours encouragé à tout lui avouer.
    
    Donc naturellement, je lui ai parlé de mon excitation solitaire avec la culotte de ma collègue. Elle aussi est excitée par mon attirance pour les parfums intimes, elle sait que je préfère goûter directement à la source. Elle adore le cunilingus, je suis très doué d'après elle.
    
    Le lundi retour au travail, je fais comme d'habitude même si j'ai du mal à oublier ce que j'ai fait vendredi soir, le parfum intime de CÉLINE reste très présent à ma mémoire.
    
    La journée se passe sans problème, le soir je fais un peu de ménage, vaisselle,... Je nettoie les vestiaires, le casier de CÉLINE est toujours ouvert mais cette fois il est vide. Je ferme tout et rentre à la maison un peu déçu.
    
    Le lendemain je sent une petite différence dans le bonjour de CÉLINE ...
    ... mais rien d'inhabituel. Journée tranquille, jusqu'à ce qu'un un regard sévère de Patricia me fasse frissonner. Je ne comprends pas pourquoi car je fais comme d'habitude. La fermeture de l'entrepôt après le rangement est rapide. Le placard de CÉLINE est encore ouvert, curieux je regarde à l'intérieur, vide . Je ferme et rentre chez moi.
    
    Le mercredi c'est une journée un peu différente car VANÉSSA finit à midi et LAETITIA à pris sa journée. Tout va pour le mieux avec CÉLINE, c'est moi qui ai du mal interprèter. La journée à été agréable, CÉLINE est rentrée de son footing enchanté, elle a pris sa douche comme d'habitude, nous avons travaillé dans une bonne ambiance toute l'après-midi. 17 heures les filles débauchent, je range, nettoie, un passage rapide par les vestiaires, le placard de CÉLINE est encore ouvert, je jette un coup d'œil, ses affaires de sport sont là, toujours en vrac au fond de son casier. Ma queue se dresse instantanément dans mon pantalon. Cela me fait presque mal. Je déplace délicatement son tee-shirt pour découvrir une petite culotte noire, je l'a prend et la porte à mon nez, elle est encore plus odorante. Sans réfléchir je baisse mon pantalon et mon caleçon, ma bite coule toute seule.
    
    J'ai toujours été très à l'aise avec mon corps, pour la première fois depuis que je travaille dans cette boîte, je fais un truc fou, je me met entièrement nu, et pas pour prendre une douche. L'excitation d'être à poils sur mon lieu de travail est encore plus forte que ce que ...
«1234...8»