1. Le récital d'une vie


    Datte: 30/03/2022, Catégories: f, fh, jeunes, médical, amour, cérébral, revede, odeurs, intermast, fdanus, hdanus, jeu, init, théatre, mélo, Humour amourpass, Auteur: Radagast

    ... sadisme. Peut-être même contraire aux droits de l’homme, aux conventions internationales.
    
    Quelques secondes plus tard, elle entendit frapper à la fine cloison.
    
    — Merci, mais pitié, ne recommencez plus, j’ai compris. Je vous demande pardon.
    — C’est moi qui vous demande pardon, j’ai légèrement abusé. De plus, je n’aime pas Booba.
    
    Petit silence.
    
    — Dites,Machine, on signe une trêve ?
    — D’accord,Truc. Puis j’ai fini de travailler la nuit, j’ai deux jours de repos, ensuite je vais travailler la journée, vous pourrez gazouiller à volonté.
    — Merci, si vous voulez, le soir je vous chanterais une berceuse pour vous endormir.
    
    Le sourire aux lèvres, elle fit le ménage, une lessive tandis qu’à côté le Rossignol chantait.
    
    — Machine, que préparez-vous comme repas ? j’entends des choses rissoler.
    — Des pâtes à la carbonara… et vous ?
    — Épinards à la crème et omelette.
    — Bon appétit, se dirent-ils en chœur.
    
    Le soir, après sa douche, Valentine s’allongea, épuisée.
    
    — Dites-voir, Truc, vous m’aviez promis une berceuse.
    — Exact, attendez… hum…Fais dodo Colas mon petit frère, fais dodo t’auras du lolo…
    — Vous vous foutez de ma gueule, là.
    — Euh, oui !
    
    Elle éclata de rire et s’endormit presque aussitôt, un joli sourire aux lèvres.
    
    Germain, tout heureux, passa une merveilleuse nuit.
    
    — Alors comme ça, vous chantez ?
    — Ben oui.
    — Où ça ? Ze Voice, Notre Dame de Paris ou quelque chose d’autre ?
    — Quelque chose d’autre, je chante dans les chœurs de l’Opéra, ...
    ... mais j’espère un jour monter vraiment sur scène, avoir un vrai rôle. Je suis ténor. Vous êtes infirmière, vous ? Vous piquez des gens ? s’inquiéta-t-il.
    — Ça m’arrive, oui. Je fais aussi des soins.
    — Paraît que c’est dur.
    — Oh oui, nous sommes trop peu nombreux, il nous arrive de piquer un peu n’importe comment.
    — Mon dieu…
    — Vous avez peur des piqûres ? s’esclaffa-t-elle.
    — Voui !
    
    Ils passèrent la journée à discuter et se raconter des souvenirs, de galères et d’avenir.
    
    Le soir elle prit sa douche et, prise d’une envie soudaine, elle laissa sa main errer sur sa poitrine, sur sa vallée des merveilles. Elle ne put s’empêcher de soupirer. Un soupir qui ne laissait aucune place à l’ambiguïté, elle venait de se faire plaisir.
    
    — Hem, Machine, j’ai pas rêvé, là…
    
    Valentine devint rouge comme une pivoine et se cacha sous la couette.
    
    — C’est bien ce que je pense…
    — … J’ai… je…
    — Vous m’avez laissé tout seul !
    — Maais, chevrota-t-elle.
    — Nous pourrions… tous les deux, de chaque côté du mur.
    — Comment ?
    — Imaginez, vous vous faites ce que j’ai envie de vous faire, je me fais ce que vous avez envie de me faire. Mes mains sont vos mains, vos mains sont les miennes. Si vous vous sentez prête, dites-le-moi.
    
    Elle réfléchit quelques instants, rougit de plus belle et cacha sous la couette.
    
    — Oui, souffla-t-elle dans un murmure à peine audible de l’autre côté.
    — Fermez les yeux, imaginez, nous sommes côte à côte, vous m’embrassez, la joue, le nez, les lèvres… je ...
«1...345...8»