1. COLLECTION HISTOIRE COURTE. Enfin mon camping-car (1/1)


    Datte: 13/01/2022, Catégories: Entre-nous, Hétéro Auteur: CHRIS71

    ... déchargé en même temps que nous, nous rejoins et s’allonge de l’autre côté de moi.
    
    Moi aussi je sombre après tant d’émotion et je dois le dire de plaisir.
    
    Une voiture passe ses pneus crissant dans le virage qui précède le belvédère.
    
    Coup de chance, je me réveille et remontant mon slip de bain resté autour de mes pieds, je quitte discrètement le camping-car de celle qui restera à vie ma seule maîtresse.
    
    J’ouvre la porte de notre véhicule le plus doucement possible ayant peur de recevoir un coup de rouleau à pâtisserie sur la tête.
    
    J’entends son léger ronflement habituel, alors je redescends.
    
    Je vais à la soute ou je récupère le jerrican d’eau de réserve et je me lave la queue.
    
    Je range l’auvent et les chaises pliantes faisant le minimum de bruit et remettant mes baskets, je me mets au volant.
    
    La pente aidant dès que j’enlève la vitesse et le frein à main.
    
    J’enclenche simplement le contact déverrouillant la sécurité du volant, je sens le véhicule bouger.
    
    Par chance, la nuit est étoilée et c’est la pleine lune.
    
    Dès le virage ou la voiture a fait crisser ses pneus, m’ayant réveillé, je lance le moteur et je prends la direction de la Suisse.
    
    Par chance à part la marine et la Bretagne, Adeline est restée vague sur notre domicile.
    
    Je fais quelques kilomètres et voyant un parking de super-marcher, je vais me garer à l’abri des regards.
    
    Je rejoins ma femme nouvelle cocue sur cette terre.
    
    Je dors du sommeil de celui qui souhaite oublier ...
    ... ses turpitudes.
    
    Je sens une main caresser ma verge, madame en se réveillant à des envies de sexe.
    
    À mon âge, deux exploits sexuels en ce court laps de temps auraient pu être catastrophiques.
    
    Par chance des portières de voitures claquent et des gens parlent.
    
    • Chéri, ce sont Anna et Paul qui semble partir, je vais aller leur dire au revoir.
    
    • Tu te trompes mon amour.
    
    Une nouvelle fois en parlant de se tromper, c’est moi qui l’ai trompé à quelques mètres d’elle dormant du sommeil de la femme trompée mais heureuse.
    
    • Je vidais le dernier verre avant de te rejoindre quand une voiture de police est passée voulant nous verbaliser, car ils nous étaient interdit de nous garer là.
    
    J’ai voulu te réveiller, mais ils ont dit que je te salue.
    
    Nous nous sommes congratulés avec nos nouveaux amis et chacun a pris une route vers la suite de nos vacances.
    
    Regarde si tu as du réseau, ils m’ont donné leur numéro de portable.
    
    06 05 03 00 00, appelle-les ?
    
    J’énonce un numéro au hasard.
    
    Au pire, elle verra que ce numéro était bidon si on lui répond au mieux, on pourra penser que ma mémoire m’a fait défaut.
    
    • Dommage, tu as dû te tromper, ça serait trop difficile de chercher quel numéro il faut changer, j’aimais bien Anna.
    
    Je me remets au volant, je quitte le parking direction les Alpes suisse.
    
    Adeline m’a rejointe à mes côtés.
    
    Je tourne la tête, nos regards se croisent, nous montant tous l’amour que nous avons l’un pour l’autre.
    
    Je vois un petit ...