1. Une mère pas comme les autres... (2)


    Datte: 13/01/2022, Catégories: Inceste / Tabou Auteur: AlexisPC

    ... pointant en ma direction, insolents de rondeur et de fermeté.
    
    — Veux-tu bien me regarder dans les yeux, petit chenapan ? Je t’ai posé une question, Philippe. Et je voudrais une réponse, s’il-te-plaît ! Me dit-elle d’une voix qui démentait son regard doux vers moi.
    
    — À quelle question ? Tenté-je un peu en dernier recours. J’espérais qu’elle n’oserait pas la répéter et qu’elle en profiterait pour trouver un échappatoire à cette situation kafkaïenne.
    
    — Tu l’as parfaitement entendue, pourtant, puisque tu t’es raidi immédiatement ! Bien, je répète alors. Est-ce que ta vieille mère t’attirerait physiquement si tu la croisais dans la rue, par exemple ? Est-ce que mon corps te plairait encore ? À en juger par ton regard sur mes seins, je pense avoir ma réponse, mais j’aimerais vraiment que tu verbalises cela. Alors ?
    
    Je respirais un grand coup avant de me lancer. Nous avions promis la sincérité et l’absence de tabous. Elle osait franchir le ravin entre notre ancienne attitude et celle que nous vivions à présent. Je devais faire de même, ne fût-ce que pour ma tranquillité et ne rien regretter. Et puis, pourquoi lui mentir ? Elle était sublime.
    
    — Oui, maman ! Tu es une femme très attirante. Ton corps est à la plénitude de ta féminité et tu es merveilleuse à admirer, surtout lorsque tu portes ces dessous qui font fantasmer l’ensemble de la gente masculine à l’exception des aveugles et des bigots.
    
    — Je te remercie pour ces compliments qui me vont droit au coeur, mon ...
    ... chéri ! Tu es adorable de me dire tout cela. C’est agréable, pour une femme, de savoir qu’elle plaît encore malgré son âge.
    
    — Maman ! Tu es encore jeune. Arrête donc de te dénigrer en permanence.
    
    — Tu es si gentil !
    
    — C’est sincère, maman !
    
    — Oh, je n’en doute pas ! Il suffit de regarder ton boxer pour en être convaincue ! Me dit-elle entre deux bouchées de sa salade.
    
    Ma fourchette resta en l’air. Je la regardais avec les yeux d’un poisson dans son aquarium.
    
    Elle sourit et m’asséna le coup de grâce.
    
    — Cela ne répond tout de même pas clairement à ma question, Philippe ! J’ai des éléments de réponse, mais j’insiste pour l’entendre de ta bouche. Est-ce que je pourrais encore plaire à des jeunes de ton âge et est-ce que je TE plais ?
    
    Elle avait insisté sur le « TE » tout en me fixant droit dans les yeux.
    
    Je dois avouer que je ne reconnaissais plus ma mère, à ce instant. Son assurance, sa franchise, son absence de timidité alors que nous parlions de ses seins, de son cul ou de ses jambes me mettaient vraiment mal à l’aise. Plus que le sujet de la discussion elle-même, c’est son attitude qui me fit comprendre que quelque chose que je ne connaissais pas d’elle remontait à la surface. Comme si elle m’avait caché une partie de sa personnalité durant toutes nos années de vie commune. Exactement comme si…
    
    Elle ne me permit pas de continuer à cogiter et à faire tourner mes cellules grises à la vitesse de la lumière. Elle embraya à nouveau.
    
    — Alors ? Je ne ...
«1234...8»