1. Une mère pas comme les autres... (2)


    Datte: 13/01/2022, Catégories: Inceste / Tabou Auteur: AlexisPC

    ... certain, à présent, qu’il était totalement prémédité. Mais j’ai tenu bon et elle reprit alors
    
    — Viens avec moi au salon ! Sers-moi un digestif et sers-toi un verre aussi. Je pense que nous allons en avoir besoin tous les deux. Je dois maintenant vraiment te raconter certains détails que tu ignores. Il est temps que tu saches tout afin de partir sur des bases plus...crédibles par rapport à la réalité.
    
    — De quoi parles-tu, maman ? Demandé-je soudain inquiet, mon érection retombant instantanément en l’entendant me parler de cette façon et sur un ton qui ne laissait absolument pas planer le doute sur le fait que ce dont elle voulait me parler relevait du secret le mieux garder dans ma famille.
    
    — Installe-toi ! Je reviens de suite ! Me dit-elle.
    
    Quelques instants plus tard, alors que je buvais mon second verre de whisky en l’attendant, je l’entendis passer par la cuisine avant de revenir vers moi.
    
    En me retournant, mon coeur rata à nouveau un battement.
    
    Ma mère était devant moi, elle avait retiré son peignoir de soie et portait un masque noir couvert de strass et de paillettes, deux plumes noires également ornant fièrement l’ensemble, tel un panache de maréchal porté aux vents face à l’ennemi.
    
    Je ne pus m’empêcher de la reluquer ostensiblement cette fois. L’alcool probablement commençait à anesthésier mes réticences et mes résistances.
    
    Je partis graduellement de ses pieds, chaussés de ses escarpins noirs aux talons de douze centimètres lui donnant une ...
    ... allure folle. Ses mollets et ses cuisses recouvertes d’un fin voile de soie remontant jusqu’au haut de ses cuisses, son sexe peu fourni en poils caché par un string minimaliste dessinant outrageusement les lèvres de sa grotte que je distinguais pour la première fois de ma vie, son ventre parfaitement plat caché par un serre-taille retenant les jarretelles de ses bas, ses seins pointant comme jamais dans ma direction, semblant vouloir s’échapper à chacun de ses pas de leur prison de dentelles, sa gorge tendre et douce, ses lèvres sur lesquelles elle venait visiblement de repasser un peu de son rouge carmin, son petit nez aquilin, ses yeux maquillés avec un art que je ne lui connaissais pas, faisant ressortir la clarté de son regard ainsi que sa force, renforcée par l’artifice de son masque noir, ses cheveux parfaitement ondulés dans un carré vaporeux lui donnant une allure de lionne prête à fondre sur sa proie.
    
    Je dois avouer, qu’à cet instant, tout ce que je lui avais avoué se passait.
    
    Je bandais en regardant ma mère.
    
    La situation était dingue. Je bandais et j’avais envie de ma mère comme jamais !
    
    Elle fit alors un geste dont je me souviendrai toute ma vie.
    
    Elle se pencha vers moi et posa délicatement ses lèvres sur les miennes tout en me murmurant
    
    — Patience, jeune loup ! Tout vient à point à qui sait se faire désirer !
    
    Une décharge électrique n’aurait pas eu une autre effet sur moi. Je frémis de la tête aux pieds en l’entendant me promettre...me promettre ...
«1...345...8»