1. Voisin dominateur (5)


    Datte: 12/01/2022, Catégories: Gay Auteur: yphos

    Voisin dominateur 5
    
    Nouvelle expérience
    
    De retour à la maison, j’ai besoin de me laver et constate dans le miroir que les coups de cravache assénés par mon amant m’ont laissé des marques sur les fesses.
    
    La douleur est encore présente et paradoxalement, ça m’excite. De plus, j’ai mes testicules qui demandent à être vidés. Je ne peux m’empêcher de m’enfiler mon concombre en repensant à mon voisin, à sa brutalité, à ma soumission désirée, au plaisir d’être sa femme et de ressentir tant de choses quand il me sodomise.
    
    Je me masturbe à tout va tout en agitant la cucurbitacée au plus profond de mon cul encore lubrifié de son sperme. J’ai alors un orgasme extrêmement puissant en propulsant mon jus. Je vois des étoiles pendant un long moment après cette extrême jouissance.
    
    C’est incroyable ce plaisir intense que je peux éprouver ces jours-ci ! M. Paul, notre voisin m’a fait découvrir des sensations si puissantes. Jamais je n’aurais pu croire être attiré par les hommes, mais lui a su m’ouvrir l’esprit et surtout m’ouvrir le cul !
    
    ...
    
    Le lendemain, je frétille d’impatience. Je veux rejoindre mon amant au plus vite, mais il est préférable que j’attende son invitation. J’essaie de me montrer dans le jardin et c’est vers 13h30 qu’il apparaît. Il me fait un signe du doigt pour me signifier de venir chez lui.
    
    J’ai compris la leçon de la veille et ne cherche pas à me serrer contre lui tant que je ne suis pas métamorphosée en femme. Je choisis dans sa garde-robe une ...
    ... tenue très "petite fille", jupe courte à volants, écossaise, bas blancs, chemisier blanc, je fais même deux nattes à ma perruque, mais par contre, je choisis des escarpins noirs à talons hauts et me fais un maquillage outrancier.
    
    Si je choisis cette jupe-ci, c’est pour ne pas avoir de difficultés à la retrousser. Hier, ma robe était trop serrée et je ne souhaite pas perdre du temps quand M. Paul voudra m’enculer.
    
    Je me demande bien pourquoi, et comment, toutes ces panoplies de vêtements sont arrivées dans cette armoire ? Je m’imagine mal que feue Mme Paul ait pu porter ces choses-là !
    
    Quand je le rejoins, M. Paul est en slip et je ne peux m’empêcher de mater son gros paquet.
    
    Il sourit, mais me saisit par le poignet, me retourne sur place, soulève ma jupe et constate que j’ai mis un string très sexy.
    
    Il me dit alors :
    
    — Quand je vois un cul comme ça, j’ai la main qui me démange, viens par là !
    
    — Oui M. Paul.
    
    Il va me donner une fessée, c’est sûr, et j’en ai drôlement envie. Aussi je le suis jusqu’au salon, en frétillant d’impatience.
    
    Le vieux s’assied sur une chaise, me bascule sur ses cuisses et retrousse ma jupette avant d’abattre violemment, et à plusieurs reprises, le plat de la main sur chacune de mes fesses.
    
    Plus il me frappe, plus j’ai mal, mais plus je bande. Bien entendu, il s’en rend compte rapidement et glisse une main entre nous pour me malaxer le sexe tout en continuant à s’acharner sur mon fessier !
    
    Il fait tout à coup une chose ...
«1234»