1. Tina poursuit ses épreuves (3)


    Datte: 10/01/2022, Catégories: BDSM / Fétichisme Auteur: tina chienne soumise

    ... demandes de te baiser, de te prendre, que tu as la chatte en feu... Je veux que tu exprimes tes envies, que tu lui dises que tu es une femelle en chaleur...
    
    Je veux qu’après cette pipe (sans le faire jouir) tu te mettes à 4 pattes sur le canapé et qu’il te prenne par derrière dans ta chatte trempée de désir, en te troussant la jupe.
    
    J’exige un compte rendu détaillé.
    
    Bonjour Maître,
    
    Une semaine déjà que j’ai réalisé votre demande, mais je l’ai encore en mémoire.
    
    Le matin au réveil, je me suis refusée à lui, il a voulu me prendre. Mais après un long baiser, je me suis dégagée dans un rire provocateur, et j’ai fui dans la salle de bain. Après une bonne douche, séchée, il est entré et a voulu reprendre l’initiative. Blottie contre lui, nous avons échangé un long baiser dans une étreinte folle. Mais comme au réveil, je me suis dégagée, en lui disant qu’il devait être patient, et je l’ai laissé dans salle de bain.
    
    Je me suis habillée, pas sexy du tout, juste un jogging et un sweat. Des dessous, string blanc et soutien-gorge blanc, chaussettes, et je suis allée m’occuper de la maison.
    
    Nous nous sommes croisés à plusieurs reprises, en nous faisant des échanges, des blagues très suggestives.
    
    En préparant le repas, je le sentais derrière moi, son regard en disait long sur son désir. J’ai même cru à un moment que je ne pourrais pas le retenir jusqu’au soir.
    
    Le repas s’est déroulé dans une ambiance joyeuse, je dirais, faite de plaisanteries d’allusions, ...
    ... parfois son pied me caressait la jambe ; mais je faisais semblant de rester indifférente. Cette ambiance électrique n’a fait que faire monter le désir, l’envie de plaisir.
    
    A la fin du repas, il m’a proposé de faire un resto le soir. Je lui ai répondu avec une lueur dans les yeux qu’il serait peut-être préférable de rester à la maison et de faire un repas en tête à tête ; ce qu’il a tout de suite accepté, car cela voulait en dire long sur la soirée.
    
    L’après-midi s’est passé, chacun vacant à ses occupations. En fin d’après-midi, je suis allée faire quelques courses pour le dîner.
    
    De retour, je me suis changée, une jupe noire, droite au-dessus des genoux, moulant mes fesses, un bustier blanc haut, les premiers boutons ouverts laissant deviner la naissance de mes seins. Dessous, un petit soutien-gorge en dentelle blanche cachant juste les tétons et remontant mes seins. Un string blanc ficelle, juste un triangle de dentelle cachant ma chatte lisse. Des bas autofixants et escarpins fermés noirs talons 6 centimètres environ.
    
    Dans la salle de bain, un léger maquillage sur les paupières, un rose à lèvres, et un peu de parfum "miss Dior".
    
    Comme bijoux, des boucles d’oreilles type créoles, et une chaînette en or au cou, rien d’autre à part l’alliance et une bague. Un regard dans la glace, pivotant doucement sur moi-même, je me suis trouvée désirable et une pensée pour vous, en me disant que j’étais une belle salope pour Mon Maître.
    
    Nous nous sommes retrouvés dans la cuisine, ...