1. A ses pieds


    Datte: 09/01/2022, Catégories: BDSM / Fétichisme Auteur: Monsieur Plume

    ... après chacun de ses orgasmes, elle me félicitait pour mes talents de lécheur (qui selon elle s’amélioraient de jour en jour), mais n’oubliait jamais de préciser que je ne l’avais jamais fait jouir aussi bien ni aussi fort que l’objet qu’elle venait de s’enfoncer profondément. Je découvrais peu à peu que la seule chose qui me faisait encore bander, c’était l’idée de ma bouche sur ses pieds, mes anciens fantasmes s’estompant peu à peu.
    
    Malgré tout, je ne me plaignais pas de la situation : cela faisait longtemps que je n’avais pas vu Sophie aussi épanouie et heureuse. Dans le même temps, elle analysa sa vie sexuelle passée et se rendit compte que jusqu’ici, elle avait été plutôt passive en cédant toujours aux désirs de ses partenaires, dont je venais clôturer la liste, sans jamais oser exprimer ce qu’elle voulait vraiment. Sophie se mit donc à réfléchir à ses propres fantasmes et c’est ainsi qu’elle m’annonça qu’elle avait envie d’un plan à trois. Voyant la lueur d’excitation dans mes yeux, elle balaya immédiatement mes propres rêves et m’annonça qu’il s’agirait bien évidemment pour moi de la partager avec un autre homme. Elle en avait d’ailleurs déjà parlé à un de ses collègues qui était plus que partant pour la culbuter et avec qui elle avait convenu de passer à l’acte le lendemain soir.
    
    Tout étant déjà organisé, je n’avais qu’à accepter une fois de plus de me laisser guider vers des pratiques nouvelles et inconnues par mon aventureuse Sophie.
    
    Le moment fatidique ...
    ... arriva bien trop vite et lorsque l’on sonna à la porte, j’allai ouvrir dans un état second, à la fois excité par la situation et angoissé par ses conséquences possibles sur notre couple. L’homme qui se tenait sur le seuil devait avoir à peu près mon âge, mais il était plus grand que moi et, à sa carrure massive, il était visible qu’il fréquentait les salles de sport. Des cheveux châtain coupés courts, des yeux bleus dans lesquels brillait une lueur ironique et un petit sourire en coin complétaient le tableau. Il m’offrit une poignée de main ferme et se présenta :
    
    — Franck. Enchanté de faire ta connaissance. Tu sais, depuis le temps que Sophie me parle de toi et depuis le temps que j’ai envie de me la faire, je ne pouvais pas passer à côté de sa proposition. Je suis ravi que vous soyez un couple aussi libéré, et je n’aurais jamais imaginé qu’elle me fasse ce genre d’invitation. Finalement, elle cachait bien son jeu cette petite cochonne.
    
    Je ne relevai pas le commentaire insultant, mais ô combien pertinent, et je le laissai entrer en balbutiant quelques platitudes en guise de bienvenue avant d’aller rejoindre Sophie au salon. Elle s’était fait particulièrement belle pour l’occasion, portant une robe courte au décolleté vertigineux, sans soutien-gorge dessous, et une paire d’escarpins à hauts talons. Elle s’avança vers nous en souriant et fit la bise sur les deux joues à Franck qui semblait ravi par le spectacle qu’elle lui offrait. Après cette entrée en matière spectaculaire, ...