1. Les malheurs de Sophie - Chapitre 08


    Datte: 03/01/2022, Catégories: Non Consentement / À contre-cœur Auteur: byalexandredelafressange

    ... encore le rythme, puis opère un retrait imprévu, passe ses doigts sur la chatte de Sophie, en recueille l'humidité, et masse ensuite l'anus. Pour compléter, il crache sur la rondelle de la jolie fille et, sans plus tarder, l'encule sauvagement. La verge de l'homme, toute entière, est entrée dans le rectum :
    
    - Tiens, prends-la bien dans ton petit trou, salope! Tu aimes ça, hein... te faire défoncer par l'arrière. Tu es devenue une enculée! Si ton mec te voyait, en train de faire tringler par un ancêtre comme moi et d'en prendre plein le cul! Dis-le que tu adores!
    
    Souhaitant mettre fin à ses tourments, l'adjointe du Directeur se soumet à la demande :
    
    - Oui, cela m'excite à mort... Je suis une chienne qui aime les grosses bites! J'aime me faire baiser! J'aime les queues énormes comme la vôtre, dans tous mes trous!
    
    - Je le savais! Tu es une dégueulasse!
    
    Emoustillé comme jamais, il éjacule puissamment dans le fondement de sa collègue :
    
    - C'était bon! Je t'ai bien rempli les boyaux! Va te laver, maintenant! On passera ensuite au deuxième round!
    
    A peine douchée, l'employée doit se mettre à genoux et sucer le jonc d'Albert, juste pour le revigorer. Dès que son sexe est à nouveau tendu, le chef de service l'emmène sur le lit et l'oblige, allongée sur le dos, à écarter les cuisses. Sans autre préliminaire, il entreprend de la limer furieusement avant, à peine quelques minutes plus tard, de se vider dans la chatte sans défense. Regardant sa montre, il arbore un ...
    ... large sourire auto-satisfait : - Il n'est que minuit et je t'ai déjà mis deux coups! Je me repose une demi-heure et on remet le couvert! Le timing décidé par le sale type est strictement respecté et, la subordonnée, encouragée par de grandes claques répétées sur ses fesses rougissantes, chevauche son collègue, empalée à fond sur sa queue. Elle suit les injonctions de son amant et ondule de plus en plus, malgré le doigt qui vient de s'introduire dans son anus. Après une nouvelle éjaculation, le chauve s'endort enfin. Couchée à ses côtés, la secrétaire, elle, ne parvient pas à trouver le sommeil. Et repense aux raisons qui, récemment, ont fait de sa vie en enfer. Elle cherche, mais ne trouve aucune réponse. Pourquoi, ressasse-t-elle, suis-je près de ce gros porc, qui vient de me violer?
    
    Le matin, vers 6h30, alors qu'elle s'endort enfin, elle est brutalement réveillée par Albert :
    
    - Allez, chienne, à la bite! C'est l'heure de ta sodo!
    
    Aussitôt dit, aussitôt fait, et la malheureuse est bientôt secouée d'avant en arrière, tandis que des larmes perlent sur ses joues. Son collègue la dégrade : - Humm... il est bon ton cul... il est chaud et reste serré... malgré toutes les queues qui te l'ont élargi! Sophie, je t'encule! Haaaah.... Je jouis dans ta rondelle! On dit merci qui?
    
    - Merci, Albert...
    
    Un peu plus tard, la voiture de celui-ci la ramène dans son village. Mais au lieu de s'arrêter directement devant la maison habitée par la fille, elle stoppe devant la demeure de ...
«1...345...»