1. Celle qui m'initia


    Datte: 03/01/2022, Catégories: fh, fplusag, extracon, inconnu, hépilé, fépilée, telnet, hsoumis, fdomine, revede, Voyeur / Exhib / Nudisme Oral préservati, pénétratio, init, initiat, Auteur: Vampa

    ... et d’un haut assorti à son bandeau, qui révéla une petite poitrine. Elle sourit en me voyant.
    
    Nous étions tous les deux intimidés et gênés, et nous fîmes une sorte de bise pour nous saluer. Elle me proposa d’aller prendre un verre, et je lui indiquai le bar et la suivis. Voir ainsi ses jambes bien musclées et ses fesses magnifiques me faisait déjà bander. Et rougir.
    
    Il était encore tôt, et le bar était peu rempli. Nous nous dirigeâmes vers le fond, où il y a de petites alcôves. Après un silence un peu embarrassant en attendant nos boissons, elle brisa la glace.
    
    — Alors, tu es prêt ?
    — Oui.
    — Cool. Moi aussi. Je suis très excitée. Et j’ai vu que toi aussi tu l’étais…
    
    Elle en profita pour glisser rapidement ma main sur mon sexe en érection. Elle la retira en riant. Nous discutons de tout et de rien, en finissant rapidement nos verres.
    
    — On recommande… ? je lui demandai.
    — Tu m’invites chez toi plutôt ? me répondit-elle.
    — Bon, ben on y va alors.
    
    Je devais avoir un grand sourire aux lèvres en disant ça.
    
    Nous nous levâmes tous les deux. Sur le parking, nous nous suivions et je lui indiquai ma voiture pour qu’elle me suive jusque chez moi.
    
    **********
    
    Après lui avoir fait rapidement le tour du propriétaire de mon T1, je lui proposai de s’asseoir sur le canapé.
    
    — Tu veux boire quelque chose ?
    — La même chose que toi. Pas trop fort.
    
    Je sortis une bouteille d’apéritif du frigo et nous servis tous les deux un verre. J’étais tétanisé. J’avais ...
    ... une femme magnifique assise près de moi. Nous étions là pour coucher ensemble, mais je ne savais que faire.
    
    — Embrasse-moi.
    
    Je sortis de mes pensées. Elle réitéra sa demande. Elle se tourna vers moi. Je me penchai vers elle et l’embrassai. J’étais quasi novice sur ce point-là également. Le goût sucré de son gloss me surprit. Mais je me laissai entraîner. Nos langues se mêlèrent furtivement. Je ne savais où mettre mes mains.
    
    C’est elle qui prit en charge la suite. Elle se déplaça vers moi et monta à califourchon sur moi.
    
    — Vas-y. me dit-elle, se redressant.
    
    J’en profitai pour placer mes mains sur ses seins, pour les caresser à travers le tissu. Son sourire était toujours là. Je voulus l’embrasser. Je passai mes mains derrière elle, l’attirai vers moi. Je descendis vers ses fesses pour les caresser également. Nos corps étaient collés alors que nos langues se mêlaient.
    
    Au bout d’un instant qui me parut une éternité, elle me proposa de déplacer l’action.
    
    — On va dans ta chambre ?
    
    Je ne pus que lui obéir. J’étais aux anges. Mais je commençai aussi à être serré.
    
    — Déshabille-toi, mais garde ton boxer.
    
    Je m’exécutai alors qu’elle s’asseyait sur le bord du lit pour retirer ses chaussures et son jean. Elle portait une culotte blanche qui ressortait sur sa peau tannée. Je découvris rapidement qu’elle était assortie à un petit soutien-gorge, alors qu’elle retirait le haut et s’allongeait sur le lit, m’invitant à la rejoindre.
    
    — On va commencer comme ça, ...