1. Celle qui m'initia


    Datte: 03/01/2022, Catégories: fh, fplusag, extracon, inconnu, hépilé, fépilée, telnet, hsoumis, fdomine, revede, Voyeur / Exhib / Nudisme Oral préservati, pénétratio, init, initiat, Auteur: Vampa

    C’était il y a dix ans. J’avais vingt-six ans, j’étais arrivé sur Nantes quelques mois plus tôt, pour un nouveau boulot, et j’étais encore puceau. Timidité, manque de confiance en moi, occasions manquées et autres centres d’intérêt, je n’avais jamais conclu.
    
    J’étais juste un gars normal de mon âge, à part ça. Quelques kilos en trop, un intérêt pour les jeux vidéo et le sport, trop de branlette devant du porno gratuit. En arrivant sur Nantes, j’avais trouvé un appartement pas trop loin de mon boulot, mais éloigné du centre et des lieux d’animation. Sans doute un mauvais choix pour espérer rencontrer facilement des gens.
    
    Un soir, je décidai de tenter quelque chose. Je m’inscrivis sur un site de rencontres libertines. Mon annonce était des plus directes et honnêtes :
    
    Je consultais de nombreuses annonces de femmes et de couples dans mes environs, mais n’osais jamais contacter qui que ce soit. Timidité quand tu nous tiens ! Je n’avais même pas osé poster de photos. Je passais quand même la totalité de la soirée à rafraîchir la boîte de réception en espérant un message. Rien.
    
    Quelques jours plus tard, je recevais un message. Je n’osais tout d’abord pas l’ouvrir. Je sentais mon cœur battre à tout rompre. Je cliquai dessus.
    
    Pas de photos non plus sur le profil. Une annonce des plus succinctes. Mais un moyen de contact malgré tout. Je n’avais même pas de MSN, mais je m’empressai d’en créer un, de m’y connecter et de contacter Anabell.
    
    Je découvris une femme mariée, ...
    ... d’origine péruvienne, au sourire ravageur. Je me demandais même ce qui pouvait l’attirer chez moi. Nous avons discuté plusieurs soirs de rang, moi, lui décrivant souvent mes échecs, mais aussi ce que je cherchais. Elle, m’indiquant sa situation. Mariée, elle souhaitait avant tout de la discrétion absolue. Elle travaillait comme infirmière de nuit et sortait souvent avec ses amies, sans son mari, le week-end. Elle me proposa de nous retrouver dans un bar, près de chez moi, le week-end prochain. J’acceptai tout de suite.
    
    Le stress montait toute la semaine. Je faisais le grand ménage chez moi. Je me rasais intégralement le sexe pour la première fois de la vie, demande express d’Anabell. Et une fois venu le vendredi, je comptais les minutes au boulot jusqu’à la débauche. L’excitation était telle que je me branlais en arrivant chez moi. Puis je me préparais à aller au bar.
    
    **********
    
    J’arrivai quinze minutes avant l’heure programmée. J’attendais sur le parking. J’étais fébrile. Je tremblais presque quand mon téléphone vibra. Un message d’Anabell. Je m’attendais, je ne sais pourquoi, à une annulation. Mais non.
    
    Je lui renvoyai un message lui indiquant où je m’étais garé, et sortis de la voiture. Elle arriva vers moi. Je n’en croyais pas mes yeux. Elle était plus petite que ce que j’imaginais. Environ 1,60 m. Son teint latin est magnifiquement encadré par une chevelure des plus noires, retenue par un bandeau bariolé. Elle était habillée simplement, d’un jean noir moulant ...
«1234»