1. Un jour gravé dans ma mémoire (début & fin) (1)


    Datte: 28/12/2021, Catégories: Gay Auteur: pauline69

    ... les yeux pour mieux profiter, je vois que lui aussi a coupé l’image. Nous stoppons nos langues, ouvrons les yeux, nos têtes se reculent pour nous observer respectivement, nous nous sourions. Nos corps restent cambrés, nos pénis étant toujours bien restés croisés et accrochés.
    
    Nous sommes bien ainsi, les minutes passent, Emmanuel me fait constater que je suis bien dans les bras d’un homme et que le reste va me le confirmer, d’un regard, je lui confirme mon bien-être.
    
    Il me demande de lui faire une fellation, ses yeux me l’implorent, je lui refuse, prétextant que pour une première fois, ça m’est difficile, je lui avoue que je n’ai jamais imaginé que je puisse un jour me retrouver à sucer une bite et je ne vois pas le plaisir que l’on peut en ressortir. Emmanuel me dit qu’il y a des hommes qui adorent pomper leur compagnon, visiblement, il a l’air de maîtriser le sujet, je lui demande si c’était son cas, il me dit que non. Il me demande alors qu’est-ce que l’on fait, il me propose alors de me sodomiser, ce que j’accepte sans problème à son grand étonnement. Il me dit que c’est rare les hommes qui acceptent de se faire pénétrer, même chez les homos, la fellation est plus courante. Je lui explique que dans mon imaginaire, il doit y avoir chez les homos ceux qui font l’homme et ceux qui font la femme et moi, il me semble que je suis plus attiré par «faire la femme» même si je ne souhaite pas lui faire une pipe maintenant. Il me dit que j’ai tout faux, qu’il y a des couples ...
    ... homos qui ne pratiquent pas la sodomie, se contentant de la fellation. Je lui dis que je suis de nouveau épaté par ses connaissances sur ce sujet, cela le fait rire, il me dit que si je choisis d’être sa femme, cela lui va très bien, car il préfère être actif. Moi, novice, à ma demande, il me précise les notions de passif et actif.
    
    Revenant à l’action, il me demande de me retourner face contre mur, je m’exécute, nous nous décrochons, je sens ses mains caresser mes fesses, il se met à les lécher puis à laisser traîner ses doigts le long de mon anus. Il m’écarte les fesses de plus en plus et il faut peu de temps pour qu’un ou deux doigts humidifiés viennent entrouvrir mon anus, sa langue vient prendre le relais, je suis à la fois surpris, mais je trouve cela tellement agréable que je sens mon sexe se gonfler encore, je ne l’ai jamais eu comme cela, j’ai presque le gland qui me fait mal. Sa langue vient de plus en plus loin dans mon anus, ses doigts m’écartant au maximum mes fesses, je sens mon entrefesse complètement trempé, j’ai l’impression que je mouille moi même, drôle ou plutôt nouvelle sensation.
    
    A son initiative, on fait un quart de tour afin que mes mains se fixent sur l’encadrement d’une fenêtre disparue, je me retrouve penché vers l’avant, "mon" homme pointant son sexe entre mes fesses. Je regarde en face, il y a un immeuble, on peut sans doute être vu, mais je m’en fiche. La nuit tombe assez vite en cet hiver, au fur et à mesure, les lumières de l’immeuble d’en ...
«1...3456»