1. Mes soirées de travesti à l'hôtel


    Datte: 29/11/2021, Catégories: h, hh, hotel, Voyeur / Exhib / Nudisme BDSM / Fétichisme hféminisé, Masturbation hgode, jouet, Transexuels Auteur: Sandra622

    Ma première femme ne m’acceptant pas en travesti, j’ai dû m’organiser pour vivre ma féminité.
    
    Pratiquant le vélo dans ma région, j’ai pris l’habitude de m’épiler régulièrement les jambes. Passant mes vacances sur des plages ensoleillées pour pratiquer la voile et le tennis, j’ai pu convaincre ma femme de m’épiler le corps pour des raisons esthétiques.
    
    Puis, à son insu, j’ai loué un garage près de chez moi en installant deux armoires équipées de glaces pour garder un véritable trésor d’Ali Baba que je collectionne depuis des années.
    
    Ma première armoire contient mes dessous achetés sur des sites internet anglais que je montre sur mes blogs : guêpières, corsets, serre-tailles, porte-jarretelles, nuisettes, culottes fendues, bas, jarretières… J’y place également mes perruques, seins en silicone, trousses à maquillage.
    
    La seconde est réservée à mes fourrures, robes, jupes, corsages, escarpins ainsi qu’à mes nombreux jouets : cages de chasteté, godes, plugs, spéculum…)
    
    Un divan faisant face aux glaces de mes armoires me permet de m’allonger et d’essayer mes nouveaux jouets.
    
    Contre le mur est rangée une table à repasser dont je me sers après avoir porté au lavomatic de ma ville mes dessous auréolés de sève lors de mes ébats. J’utilise ce service lorsque je n’ai pas eu le temps de les laver dans ma chambre d’hôtel.
    
    Quittant mon domicile pour la semaine, je passe au garage pour emporter la lingerie qui me fait envie et une sélection de mes jouets sans oublier mon ...
    ... Fémidom (préservatif féminin) en cas d’éventuelle rencontre.
    
    En fin de journée, je regagne ma chambre d’hôtel d’un pas pressé en pensant au plaisir qui m’attend.
    
    Ayant retiré mes vêtements, j’applique sur mon corps ma crème dépilatoire et j’étale fébrilement sur mon lit ma lingerie et mes jouets avant d’aller me rincer sous la douche. J’en sors satisfaite du résultat en voyant ma poitrine, ma queue et la raie de mes fesses parfaitement épilées.
    
    Devant le miroir de la salle de bain, je maquille mes yeux sans oublier de peindre mes lèvres d’un rouge carminé. J’étale ensuite un fond de teint sur mes joues pour colorer mon visage et affiner le grain de ma peau.
    
    Enfin, j’ajuste sur ma tête une perruque blonde mi-courte qui est plus confortable et moins chaude à porter la nuit.
    
    Après un léger brushing, je regarde sans indulgence la fille androgyne que je suis devenue en me trouvant attirante.
    
    Mon cœur bat la chamade lorsque je me glisse dans ma guêpière. Imitant les femmes, je l’agrafe sur le devant en la faisant tourner sensuellement autour de ma taille avant de remonter mes bretelles sur mes épaules. Je garnis ensuite mes bonnets 105/D de généreuses prothèses en silicone de cinq cents grammes en sentant mes seins se balancer à chacun de mes gestes.
    
    Puis, je remonte une ravissante culotte fendue sur mes hanches qui laisse mon œillet à découvert.
    
    Ensuite, je m’assois sur mon lit pour enfiler mes bas. La jambe fléchie et tenant le voile à deux mains avec les ...
«1234»