1. La révélation


    Datte: 12/11/2021, Catégories: h, fh, ff, candaul, amour, jalousie, cérébral, Oral pénétratio, couple, Auteur: ElodieParis

    ... trottaient dans la tête et son envie candauliste s’amplifiait, prenant de plus en plus de place dans son imaginaire.
    
    **********
    
    Tout s’accéléra quand ils croisèrent par inadvertance leur baby-sitter, Élodie, à la boulangerie. Elle leur présenta Marion « sa copine » et non pas « une copine ». Les mots ont un sens. Elles semblaient hyper gênées de cette présentation presque officielle, et même avec les masques anti-covid, Fred et Caro ressentirent la même chose. De retour dans la voiture ils se posèrent la question : « Tu crois qu’Élodie est lesbienne ? »
    
    Ils l’avaient connue quand ? Ado, quand elle avait 16 ou 17 ans. Ils la virent grandir sans s’en rendre compte. Élodie était une fille effacée, très timide, douce, gentille, au look de garçonne d’étudiante attardée. Huit ans plus tard, elle en avait déjà 25 et était toujours étudiante. La vie était passée à 100 à l’heure. Les loulous adoraient Élodie et elle faisait partie de la famille. La chambre d’amis s’appelait d’ailleursla chambre d’Élodie, tellement ils y associaient sa présence au sein de leur maisonnée.
    
    Comme elle passait inaperçue, Élodie n’avait jamais fait partie des fantasmes du couple ou de leurs jeux érotiques. Bizarre, car la baby-sitter Lolita était un grand classique qui excitait ces messieurs, mais en l’occurrence, la personnalité transparente d’Élodie l’avait rendue neutre à leurs yeux. D’ailleurs, jamais Caro n’avait demandé à Élodie si elle avait un petit copain, pourtant elle était curieuse ...
    ... de ces choses-là, avec ses collègues notamment. Élodie était une éternelle adolescente, une jeune femme qui n’en avait pas l’air, comme si le temps s’était arrêté sur elle.
    
    Ils rentrèrent à la maison, absorbés par leurs pensées. Une fois dans le garage, moteur éteint, ils sortirent de la voiture. Caro se blottit dans les bras de son Fred et rompit le silence.
    
    — Le nombre de fois où l’on a baisé en rentrant bien échauffés en fin de soirée alors qu’Élodie était dans la chambre d’à côté !
    
    Le couple réalisa qu’Élodie, la jeune ado éternellement asexuée, n’avait jamais été une femme dans leur esprit, mais un membre de la famille proche. Une grande sœur pour leurs fils. Caro eut un flash :
    
    — Purée ! En plus, ces deux filles ressemblent aux nanas de la vidéo porno devant laquelle je t’ai surprise en train de te masturber.
    
    Fred réalisa qu’elle disait vrai.
    
    — T’es nulle et conne de dire ça !
    — Regarde-toi comme tu bandes, mon p’tit coquin !
    
    Fred bandait ferme en effet.
    
    — C’est toi qui me fais cet effet, ma chérie.
    — En fait, tu visualises maintenant toutes les fois où l’on a baisé sans retenue avec Élodie dans sa chambre à côté de la nôtre ?Fred hocha la tête. Sans pudeur, sans se soucier de ce qu’elle en penserait, ce qu’elle pourrait ressentir, si elle nous entendait, ou pas…
    
    Fred décocha un sourire rêveur.
    
    — Et quand on rentre en pleine nuit, tu es décomplexée par nos soirées où l’on s’autorise à boire un peu et tu fais du bruit dans nos ébats, ma ...
«1234...8»