1. Des cousins invitent Patrick, l'étalon. 6


    Datte: 13/10/2021, Catégories: Partouze / Groupe Auteur: Mlkjhg39

    Des cousins invitent Patrick. 6
    
    Elle lui presse les couilles à pleine main pendant le pompage, elle lui caresse les miches, elle lui fait des pattes d’araignée sur le périnée. Quelle éducation remarquable ! Est-ce son amant, Patrick, qui lui a enseigné tout ceci ?
    
    Suite :
    
    Ida n’était pas une oie blanche quand elle a rencontré Patrick, elle avait eu un amant pervers et avait rompu avec lui après l’avoir dessalée dans pas mal de parties fines. Après une période de disette, elle avait rencontré une amie qui lui avait parlé d’un amant doux et inépuisable. Son amie les avait présentés, la journée se terminant par une partie à trois où elle découvrit un étalon incroyable doté d’une pine de cheval qui bandait si fort. Malgré qu’il soit en minorité, elles n’étaient pas parvenues à lui faire « rendre les armes ». Ça, c’est un vrai mâle !... Pour lui, elle accepterait tout…, comme ce soir avec ces deux inconnus.
    
    Maintenant qu’elle avait bien joui du bouton, elle avait besoin d’une présence dans la vulve et en fit part à JP.
    
    -Que penserais-tu d’une bonne partie de baisage après tout ce marivaudage oral ?
    
    -Que du bien, répondit-il, comment veux-tu que nous nous mettions ?
    
    -Du moment que tu me mettes, je me fous de la position. Je veux m’asseoir la dessus, minauda-t-elle en caressant le bout de la pine de JP qui se dressait vers le plafond de la chambre et la recouvrant dans petit chapeau.
    
    Elle enjamba le corps de JP en lui présentant les fesses du côté de son ...
    ... visage, puis s’installa accroupie pour que le bout vienne se ficher entre les grandes lèvres de ce charmant abricot qui avait tant servi déjà. Elle se chatouillait l’entrée de la vulve par ce long polard poilu dont le bout était si doux à ses lèvres vaginales.
    
    -Passe tes mains par-dessous de mes fesses, mets-les sous mes cuisses de chaque côté de ma petite chatte et écarte toi-même la bouche vulvaire pour que ta pine puisse bien y entrer toute seule.
    
    Toutes ses vulgarités étaient débitées sur un ton doucereux, avec la voix d’une petite fille qui récite des prières de première communion. JP en fut tout émoustillé et n’en banda que plus fort. L’aphrodisiaque qu’il avait pris discrètement quelques instants plus tôt commençait à faire effet.
    
    Quand Ida sentit le gland lui pénétrer l’entrée, elle baissa le cul jusqu’à toucher de ses fesses le ventre dur du baiseur et s’enfonça toute la grande racine virile jusqu’au fond de sa chatte. Puis elle se souleva un peu, guettant la pénétration et la sortie dans son con, grâce à un miroir qui faisait vis-à-vis à la couche sur laquelle ils forniquaient.
    
    C’était merveilleux de voir ce piston qui lui entrait dans le ventre et en sortait tout luisant comme une bielle d’une machine bien huilée. La bonne mécanique humaine était en marche et le mouvement ne s’arrêterait que par l’orgasme des amants. La verge de JP ayant déjà été à la peine avant d’être à ce nouvel honneur, il garda un peu de semence, réservant l’apothéose pour que les jeux ...
«1234»