1. Mamadou, l'éboueur candauliste


    Datte: 26/09/2021, Catégories: fh, nympho, gros(ses), grosseins, groscul, revede, Voyeur / Exhib / Nudisme pénétratio, délire, Humour Auteur: Jimmychou

    ... parents lui en offrirent l’opportunité en le dotant d’un capital conséquent, de monter son affaire dans la restauration.
    
    Le physique de Félix-Aymé prouve sans conteste le rôle essentiel de l’environnement dans la détermination des traits de caractère d’un individu. Car si on ne peut se méprendre sur l’origine de ses parents, pauvres paysans originaires de la province du Sichuan qui ont émigré au Timossa oriental juste après leur mariage, Félix-Aymé a pour sa part la peau très sombre, les yeux peu bridés et le nez fort et épaté.
    
    Lorsqu’il regardait le fils de Monsieur Wong manier le couteau avec la dextérité d’un samouraï pour préparer ses fameux Sushis de capitaine au manioc, Mamadou retrouvait ses émois d’adolescence et il lui arrivait même de jouir dans son pantalon lorsque le patron du lounge-bar venait servir, avec la légèreté d’un moine Shaolin, son spécial M12 à la ravissante Djamila.
    
    Et Mamadou s’était mis peu à peu à envisager que ses rapports amoureux avec Djamila, dont l’appétit démesuré pour la bite pouvait difficilement être satisfait par la libido somme toute ordinaire de son fiancé, pussent emprunter des chemins de traverse.
    
    Il se plut ainsi à s’imaginer nu dans le canapé en train d’admirer sa sensuelle fiancée gémissant de plaisir sous les coups de boutoir distillés sans délicatesse par le fougueux Félix-Aymé.
    
    Lorsque Mamadou osa évoquer la chose avec Djamila, celle-ci le prit très mal.
    
    Non pas parce que l’idée de s’offrir à Félix-Aymé lui ...
    ... était insupportable, d’autant plus que le jeune homme avait largement eu l’occasion d’explorer tous les orifices de la belle lorsqu’elle était sa maîtresse avant de se fiancer avec Mamadou.
    
    Mais parce que dans la culture Timossaine, si on s’accommode fort bien des maris coureurs et qu’on tolère par la force des choses les épouses à la cuisse légère, on n’apprécie pas du tout les cocus contents de leur sort. Et c’est encore pire si ledit cocu est lui-même à l’origine de son infortune.
    
    Lorsque Djamila fit part à son père de la requête pour le moins inappropriée de son fiancé, le ministre entra dans une colère noire et les fiançailles furent rompues sur le champ.
    
    Mamadou devint la risée du Tout-Kilassoté et se retrouva de surcroît dans la ligne de mire de la redoutéeAgence Chargée de la Surveillance et du Respect des Traditions, la police qui veille au respect des bonnes mœurs au Timossa oriental.
    
    Le jeune homme connaissait les conséquences d’une telle sollicitude et il n’eut d’autre choix que de quitter le pays au plus vite pour éviter qu’un emprisonnement plus que probable s’ajoutât à la honte qui venait de s’abattre sur sa famille pour des générations.
    
    D’autant plus que Mamadou supposait, non sans raison, que les geôles du Timossa oriental ne constituent pas forcément l’hébergement idéal pour un candauliste certes avéré, mais néanmoins hétérosexuel.
    
    #######
    
    Lorsque Mamadou a perçu son premier salaire d’éboueur, la somme a été virée sur le compte bancaire que ...
«1234...7»