1. Mamadou, l'éboueur candauliste


    Datte: 26/09/2021, Catégories: fh, nympho, gros(ses), grosseins, groscul, revede, Voyeur / Exhib / Nudisme pénétratio, délire, Humour Auteur: Jimmychou

    Youssouf Salim des Salim a exaucé Mamadou. Non seulement il lui a dégoté un coquet pied-à-terre parisien compatible avec ses modestes moyens mais en plus, grâce à son réseau, il a réussi à lui trouver un emploi.
    
    Lors de leur entretien, Youssouf a eu le loisir d’examiner avec attention son interlocuteur avant de lui soumettre, sur un ton détaché, la question qui le taraudait :
    
    — Mamadou, mon ami, possèdes-tu par hasard des costumes moins luxueux que celui que tu portes en ce moment ?
    — Certainement, mais je les ai laissés chez moi à Kilassoté. Je n’allais tout de même pas venir au pays du luxe et du savoir-vivre vêtu comme un mendiant.
    — C’est ton choix mon frère, a alors répondu l’entremetteur en tendant un grand sac Tati au Timossain.
    — Néanmoins, je te recommande de porter cette combinaison lorsque tu prendras ton service lundi matin, à l’arrière du camion poubelle de la rue Cambronne dans le 15e arrondissement.
    — Merde alors ! ne put s’empêcher de lâcher Mamadou en prenant conscience du métier qu’il allait devoir exercer pour réussir son intégration dans le beau pays de France.
    
    #######
    
    Mamadou est certes un garçon instruit mais il sait rester humble. Il s’est donc imposé naturellement à son nouveau poste comme un employé modèle et scrupuleux, de surcroît charmant et serviable avec ses collègues. Ceux-ci l’ont adopté très vite, impressionnés par sa prestance naturelle et son élégance. Et le Timmosain s’est rapidement vu affublé du surnom de Dandy. Car en ...
    ... attendant de toucher sa première paye, Mamadou a dû faire avec les quelques vêtements qu’il a emportés lors du voyage qui l’a emmené jusqu’à Paris. Il s’est donc résolu à se rendre chaque matin au dépôt où il prend son service avec le costume trois pièces Cerruti offert par son père pour son vingt-cinquième anniversaire.
    
    #######
    
    Le soir, dans la coquette piaule de neuf mètres carrés avec eau courante et w.c. Sur le palier, qu’il partage avec trois autres immigrés, Mamadou se remémore les événements qui l’ont amené à quitter son pays pour se rendre en Europe.
    
    Il se souvient notamment avec émotion des heures passées, alors qu’il était encore adolescent, chez Monsieur Wong le seul traiteur asiatique de Kilassoté à cette époque bénie. Et surtout des délicieuses érections que lui procurait la vue de l’homme sculptant avec art les carottes et les radis dont il parait ses plats délicieux de crevettes à la sauce aigre-douce.
    
    Ces frissons ont marqué Mamadou à jamais et lorsque dix ans plus tard, il se fiança à Djamila, la superbe fille du ministre délégué aux sports d’hiver du Timossa oriental, il n’eut de cesse de l’emmener visiter le Sushi-bar-lounge que le fils de Monsieur Wong avait ouvert quelques mois auparavant.
    
    Entrepreneur-né comme son père, qui dirige désormais la principale chaîne de restauration rapide du Timossa oriental, Félix-Aymé Wong est un solide gaillard légèrement plus âgé que Mamadou.
    
    Le jeune homme n’a pas laissé passer l’occasion, lorsque ses ...
«1234...7»