1. My god !


    Datte: 10/06/2021, Catégories: fffh, couplus, cadeau, hsoumis, vengeance, fgode, init, Auteur: Humoureux

    Le premier samedi du mois est sacré. Hélène, ma compagne, consacre son après-midi aux copines. Samedi dernier n’a donc pas échappé à la tradition. Et Hélène m’a prévenu qu’elle passerait l’après-midi chez sa grande copine Christine, à charge pour moi de venir la récupérer vers dix-neuf heures.
    
    Un temps pourri dehors, rien de bien intéressant à la télé, pas l’ombre d’un copain avec lequel aller boire un coup. Je décidai donc d’aller chercher Hélène plus tôt et d’en profiter pour programmer une petite soirée ensemble.
    
    Arrivé chez Christine peu avant 18 heures, cette dernière vint m’ouvrir et je sentis une certaine gêne malgré la bise toujours aussi chaleureuse.
    
    — Hélène, c’est Bernard pour toi, cria-t-elle de sorte d’être bien entendue.
    
    Surpris et poussé par mon flair, je me précipitai dans le salon où, outre Hélène, se trouvait une autre copine, Françoise, en train de remballer précipitamment un ensemble de sous-vêtements qui ne manquèrent pas d’attirer ma curiosité légendaire…
    
    — On ne t’attendait pas de sitôt, me déclara Hélène.
    — Je sais, mais je voulais te faire, vous faire une surprise. En fait, je vois que je dérange…
    — Christine nous a organisées une après-midi "tupperware" et nous avons fait quelques emplettes, voilà tout.
    — Je peux voir ?
    — Ah non, il n’en est pas question. C’est une affaire entre nanas.
    — Laissez-moi au moins voir si vous avez bon goût toutes les trois.
    — Non, non et non.
    — Vous n’êtes vraiment pas sympas. J’étais animé des ...
    ... meilleures intentions en venant plus tôt afin de nous organiser une sortie sympa. Et voilà comment vous me récompensez.
    
    Nullement gêné, je plongeai dans le paquet de sous-vêtements que Françoise tentait de dissimuler et y découvris de quoi faire fantasmer tout homme digne de ce nom : soutiens-gorges sexy, strings, porte-jarretelles, une petite culotte ouverte, une paire de collants ouverts, deux jarretières… la panoplie des petites dragueuses !
    
    — Et vous vouliez me cacher ça ? Pour votre punition, vous allez tout essayer devant moi et je vous dirai, honnêtement, si vos choix ont été judicieux.
    — Ah ben, il ne manquerait plus que ça, rétorqua Françoise. Monsieur débarque sans crier gare et il faudrait qu’il fasse la loi, alors que nous étions bien tranquilles entre nanas.
    — Je propose un compromis, rétorqua Christine qui me connaît bien. Bernard doit deviner ce que chacune a commandé. À chaque erreur, il aura droit à une punition.
    — Et si je trouve juste, rétorquai-je ?
    — Ah oui, je n’y avais pas pensé. Que proposes-tu ?
    — Eh bien, si je trouve juste, la personne concernée enlève un vêtement.
    — Si la réciproque est vraie, top là, clôtura Hélène.
    
    Il ne fallait pas que je me trompe, car à trois contre moi le combat semblait bien inégal. Mais comme je puis être bon joueur…
    
    J’étalai donc consciencieusement les achats sur la table pendant que la maîtresse de maison débouchait une bonne bouteille de champagne, histoire d’agrémenter ce jeu improvisé.
    
    Je repérai ...
«1234»