1. Initiation au sadomasochisme soft avec un couple ami


    Datte: 10/06/2021, Catégories: 2couples, fsoumise, hdomine, pénétratio, fdanus, échange, sm, yeuxbandés, glaçon, fouetfesse, piquepince, entrecoup, Auteur: Innocent

    Durant le long week-end de début mai, nous décidons avec ma femme Hélène, de revoir un couple ami, des libertins élégants et expérimentés. Un mois auparavant, Patrick et Christine nous ont initiés tout en douceur à l’échangisme alors que nous hésitions à franchir le Rubicond. Nous avons découvert avec ce couple, complice et joueur, l’amour à quatre qui permet de briser la routine sans pour autant être infidèles. Ma femme a éprouvé un vrai plaisir dans les ébats et a reprit conscience de son pouvoir de séduction.
    
    Récemment, le couple nous a relancés en nous proposant une nouvelle soirée à leur domicile. Dans leur message envoyé sur notre boîte électronique, nos amis suggèrent de nous faire connaître des pratiques sadomasochistes douces. Patrick précise que sa femme tiendra le rôle de dominée et lui celui de dominant, ces deux postures pouvant être transférées selon les envies de chacun pendant la rencontre.
    
    Cette invitation à une soirée de SM soft sans obligations nous interpelle. Intriguée, Hélène m’avoue être intéressée de voir une femme être à la merci de l’autorité d’un homme. Ma femme pense que la soumission à des épreuves douloureuses exige probablement une implication cérébrale pour que le ressenti se transforme en plaisir. Autoriser un homme à prendre le pouvoir sur son corps dans le cadre de pratiques inhabituelles ne lui semble pas évident. En revanche, regarder en réel des scènes SM pourrait éveiller ses sens au point de jouer un moment le rôle de ...
    ... soumise. Je promets à ma femme de respecter ses choix, de l’aider à se concentrer et à entrer, le cas échéant, dans le jeu avec Patrick, tout en convenant préalablement avec nos amis d’un signal pour mettre fin à une situation insupportable. Confiants dans le savoir-vivre de nos amis, nous répondons favorablement à l’invitation avec une appréhension non dissimulée.
    
    Vêtu d’une chemise blanche avec un col ouvert laissant apparaître une chaînette en or sur un torse poilu et d’un pantalon en cuir noir, Patrick ouvre la porte d’entrée du pavillon avec un large sourire. Ma femme l’embrasse et nous nous dirigeons dans un grand salon aménagé dans un style minimaliste. Sur les murs sont fixés des masques africains de style Yoruba mis en valeur par une lumière tamisée. Au centre sont disposés en forme de U trois grands canapés en cuir rouge rubis et une table basse rectangulaire couverte d’un socle en verre. Au sol, une peau de vache normande recouvre partiellement le parquet. Hélène porte une robe en soie semi-transparente avec une taille cintrée. Christine est vêtue d’une robe en latex noir serrée et fermée de haut en bas au milieu par une fermeture éclair. Une discrète musique de jazz accompagne le service de boissons alcoolisées assuré par notre hôte attentionné.
    
    En sirotant les cocktails, nous regardons les masques suspendus qui ont des expressions à caractère sacré. Patrick indique que ces objets d’art sont encore utilisés de nos jours lors de cérémonies où se mêlent des rites ...
«1234»