1. La fille aux gants de cuir.


    Datte: 04/05/2021, Catégories: fh, hsoumis, vengeance, Masturbation pénétratio, policier, Auteur: Jean-Marc Manenti

    ... seins fermes contre son torse. Quand ils furent à bout de souffle, il s’écarta d’elle et contempla son visage.
    
    — Tu es belle ! Cherifa je te désire plus que tout. Tu es si magnifique, si désirable, déclara-t-il, en caressant sa poitrine nue sous le tee-shirt.
    
    Cherifa écarta les pans du peignoir de l’homme et, baissant les yeux, aperçut un slip blanc distendu par un pénis fièrement dressé sous le tissu. Les mains du policier sur ses seins, ses doigts agaçant habilement ses tétons lui procuraient un plaisir délicieux qui parcourait son corps, irradiait dans le creux de ses reins, enflammait son bas-ventre. Dans un soupir, elle laissa glisser son short à terre. À la vue de la magnifique toison de Cherifa, les yeux de Lupino brillèrent d’un éclat sauvage. La belle orientale ôta enfin son haut et se retrouva entièrement nue, offrant à l’homme le spectacle de son corps athlétique et si féminin. Sa peau sombre luisait sous le petit lustre de l’entrée. D’un geste, il fit jaillir son phallus et reprit aussitôt possession des seins de Cherifa. De la main gauche, elle se mit à caresser le membre qui lui sembla énorme, tandis que de la droite, elle explorait la fourche de ses cuisses, écartant de deux doigts ses replis intimes pour mieux se masturber. Ses senteurs féminines finirent d’exciter Lupino. Adossée au mur, les yeux clos, elle se laissait aller à son propre plaisir. Rapidement, la jeune femme eut un orgasme qui lui arracha un long soupir. Ivre de désir, l’homme lui ...
    ... saisit le poignet et, avec gourmandise, suça ses doigts englués de sa liqueur de fille.
    
    — Ne me prends pas, je dois rester vierge… l’implora-t-elle, soudain paniquée.
    
    Après un court moment de flottement, il plaqua son bas ventre contre le sien pour se frotter contre elle. Il lui suffit de quelques coups de reins pour jouir à son tour et asperger le pubis de Cherifa de son sperme chaud.
    
    Ils restèrent quelques minutes face à face, essoufflés.
    
    — Faut que je rentre, déclara-t-elle en se revêtant.
    — Tu reviendras ?
    
    Le ton légèrement suppliant qu’il employa fit naître un petit rictus sur son beau visage aux yeux de biche.
    
    — Je ne sais pas, on verra bien.
    
    Puis, sans rien ajouter d’autre, elle sortit, enfourcha son scooter et quitta les lieux.
    
    20 juin 22 :35
    
    Ce soir-là, en sortant de la salle de sport, la jeune femme estima qu’il était temps de rendre une petite visite au lieutenant de police Lupino. Elle n’avait pas tort en pensant que le laps de temps qu’elle avait laissé entre ses deux visites avait bien éprouvé le flic. Ses nerfs avaient été mis à rude épreuve. Lorsque celui-ci lui ouvrit, elle était encore en tenue, c’est à dire un maillot à fines bretelles, un short et, à la main, son sac de sport en toile. Avec empressement, il la fit entrer. Une odeur de transpiration l’accompagnait. Elle posa son sac et eut à peine le temps de retenir le flic qui fondait déjà sur elle pour l’enlacer.
    
    — Attends, je n’ai pas pris le temps de passer sous la douche… Je ...
«1...345...11»