1. Le Mauvais Chemin 09


    Datte: 07/04/2021, Catégories: Non Consentement / À contre-cœur Auteur: byliviolheure

    Ce texte est écrit en collaboration avec Juis Karlos, j'espère qu'il vous plaira.
    
    Attention, ce texte est violent, il décrit avec une certaine réalité, l'enfer du viol et des tournantes subit par certaine femmes, dans notre pays ou ailleurs. Si vous n'aimez pas ce genre de récit, ne le lisez pas, sinon ce sera à vos risques et périls. Il n'est nul question ici de faire l'apologie du viol. Nous condamnons, mon quo-auteur et moi même le viol, ainsi que toutes violences faites aux femmes. Nous condamnons également la misogynie, ainsi que toutes formes de racismes sur quelques formes que ce soit. Ce récit est purement imaginaire, et, aucunement, n'est une apologie ou glorification à quoique ce soit. Il vise plutôt à avertir les consciences, sur certaines violence atroce qui vise certaine femmes dans notre pays. Il n'accuse personne, ne fais pas preuve de xénophobie. Nous avons tenté de faire ressembler notre récit, à la réalité, tout en incluant des passages purement exagérer, afin de bien montrer qu'il n'est qu'imaginaire. Je le répète, si vous n'aimez pas les histoires violentes, basée sur le viol, ne lisez pas ce qui suit, sinon, bonne lecture. Et n'oubliez toutes formes de violences sexuelles est passible de lourdes peines de prisons, bien que à notre goût, ces peines soit trop légère. N'oubliez pas, non plus, qu'en France, un pays développé, 240 femmes sont violée chaque jours, ce qui est un chiffre abominable. Une seule serait déjà une de trop. De plus les propos ...
    ... xénophobes prônait par les deux héroïnes sont eux aussi condamnable. Il est écœurant, que de nos jours de telles pensées puisse encore exister. Cette fois encore, ces propos dégueulasse ne sont inclus que pour le bien de l'histoire. Nous ne faisons pas l'apologie de quoique ce soit. Nous la condamnons même avec la plus extrême fermeté. Bien entendu, tout ceci est imaginaire, et toute ressemblance avec des personnes ou des événement ayant existé, serait purement fortuite. Bonne lecture.
    
    Quand ils revinrent dans la grande salle, avec horreur, elles virent que de nouveau, elle était pleine de voyous des cités. Les spectateurs du combat, qui sont remontés eux aussi. Avec horreur, Nathalie et Stéphanie, comprirent que leurs chattes, leurs culs et leurs bouches vont de nouveau être sauvagement prise. Elles se sont débattues, hurlantes, mais Igor et le toubib les tiennent tellement bien, que ce fut vain. Ils fendirent la foule, a l'aide de coups, ils les ont fait s'agenouiller. On les immobilisa à quatre pattes, leurs passant pieds et chevilles dans des fers fixés au sol. On mit un petit banc sous leurs ventres, pour les faire tenir, cul relevé. Le silence régné. La tension était palpable. Stéphanie et Nathalie, au fin fond de l'horreur, se demandait ce qui allait leurs arriver. Les deux femelles, horrifiée, regardaient la foule autour d'elles. Il y avait des hommes, des chiens, même quelques filles.
    
    Quand elles virent avancer vers elles, deux gars, tenant en laisse deux énorme ...
«1234...32»