1. Ecole Privée Ch. 07


    Datte: 07/04/2021, Catégories: Non Consentement / À contre-cœur Auteur: bytrouchard

    ... AAAIIIIIIIEEEEEEE! Cria-t-elle quand le premier coup tomba sur son cul déjà torturé.
    
    - Tu as oublié de compter chienne, on recommence. Jugea MAURICE.
    
    Avant qu'elle ne puisse protester, le prochain coup tomba exactement à l'endroit du premier. Anne s'effondra en tenant ses fesses douloureuses.
    
    - Tu n'as toujours pas compté et tu n'es pas restée en position. Donc tu vas avoir encore 26 coups de cravache.
    
    Anne savait qu'elle ne les supporterait pas. Elle resta pelotonnée sur le sol en sanglotant.
    
    - Faites ce que vous voulez avec moi alors. Murmura-t-elle.
    
    - Ce n'est pas aussi simple que ça, salope.
    
    La voix de MAURICE trahit son triomphe.
    
    - Tu as dis à Maxime que tu préférais la cravache et il a déjà commencé. Tu vas donc devoir le supplier gentiment qu'il arrête de te fouetter et qu'il te baise le cul. Très gentiment.
    
    Anne eut une dernière lueur de résistance afin de ne pas être encore plus humiliée, mais un léger coup de cravache sur son cul la fit haleter. Toute résistance disparut. N'importe quoi pour échapper à ces coups. Elle se remit à genoux.
    
    - S'il vous plaît Monsieur BIERE, ne me fouettez plus. S'il vous plaît, enculez-moi. Je suis désolé d'avoir rendu la situation difficile pour vous. Excusez-moi.
    
    Comme elle eut peur de ne pas pouvoir faire cesser la punition, elle rampa et passa derrière le garçon. Puis elle colla son visage entre ses fesses, et sa langue taquina son trou du cul. Il y eut un rire incrédule et une voix qu'elle ne reconnut pas dit :
    
    - Incroyable, elle doit vraiment aimer mettre sa langue dans nos culs. C'est la salope la plus vicieuse que j'ai jamais rencontrée.
    
    L'étudiant ne réagit pas, mais la laissa lécher son trou du cul pendant un long moment. Finalement, il se retourna et la poussa de manière que son visage soit sur le tapis et son cul à l'air.
    
    - Voici son premier enculage. Annonça-t-il.
    
    A suivre...
«12...5678»