1. Souvenir de jeunesse – 2 : Notre ami photographe.


    Datte: 07/04/2021, Catégories: Entre-nous, Hétéro Auteur: PP06

    Avec Martine nous nous sommes connus étudiants. A la fin de nos études, nous avons décidé de nous marier.
    
    Martine est un petit modèle, très lolita. Moi Patrick, plutôt grand. Je suis d’un naturel jaloux, mais prêt à tout découvrir avec Martine.
    
    Cette soirée, nous l’avons réellement vécue.
    
    Pour pimenter le récit, j’y ai rajouté quelques scènes imaginaires puisées dans mes fantasmes. Les lecteurs pourront-ils faire la différence entre notre vécu et mon imaginaire, sans être certains de ne pas se tromper ?
    
    ---- o O o ----
    
    Très amoureux, nous nous sommes donc mariés quelques mois après nos vacances. Nous étions jeunes, elle avait 22 ans, moi 25. Voyage de noces en Thaïlande, très en vogue à l’époque, dépaysement assuré. Séjour plein d’imprévus.
    
    Mariage traditionnel, l’église, la mairie, une centaine d’invités, la famille, les amis… le repas qui n’en finit pas, la soirée avec ses surprises pas toujours de bon goût, le cousin qui réussit à décrocher la jarretière de la mariée… on danse avec beau-papa, belle-maman… il est tard, ou plutôt il est tôt. Nous partons, laissant les invités finir la soirée et les bouteilles de champagne. J’ai réservé un petit hôtel plein de charme pour abriter notre nuit de noces, j’ouvre la porte de la chambre nuptiale portant Martine dans mes bras. La nuit est à nous…
    
    Le matin, je retrouve sur le fauteuil, un soutien-gorge à balconnets, des bas blancs bordés de dentelle, une petite culotte transparente, que j’ai découverts avec ...
    ... ravissement la veille en déshabillant Martine. Je les caresse… une idée me passe par la tête, je demande soupçonneux :
    
    - Tu les as achetés où ?
    
    - Tu sais bien, dans la même boutique de lingerie que le maillot de bain. Souviens-toi, tu es venu avec moi pour choisir.
    
    - Ah oui, je me souviens très bien, c’est celle où le patron libidineux aime caresser ses clientes ?
    
    - Tu es bête, j’y étais avec ma mère. Mais c’est vrai que ce type a les mains baladeuses, et chaque fois que ma mère allait chercher un autre modèle, il en profitait un peu. Regarde, ce n’est pas joli ? Tu n’aimes pas ?
    
    - Si si j’aime. C’est encore plus beau sur toi.
    
    On disparaît deux semaines… avant de s’installer dans notre nouvelle vie.
    
    Après quelques jours, hébergés chez mes beaux-parents, nous emménageons dans un petit appartement pour abriter nos amours loin de la famille. On s’installe, premier boulot, nous découvrons la vie à deux, le plaisir d’être toujours ensemble, de tout faire ensemble. Sortant beaucoup, voyant des amis lors de soirées chez les uns ou chez les autres, prolongeant ainsi notre vie d’étudiants.
    
    Un ami, photographe professionnel, nous a offert, en cadeau de mariage, le reportage de la cérémonie, depuis le matin l’habillage de la mariée, jusqu’au soir à la porte de la chambre nuptiale. Il nous a donc accompagnés toute la journée.
    
    C’est un bon photographe, prises de vues, tirage soigné, beaucoup de noir et blanc plus artistique que les photos couleur.
    
    Il nous propose ...
«1234...7»