1. Ma femme rencontre une amie d'enfance... quelle galere !


    Datte: 04/04/2021, Catégories: Partouze / Groupe Auteur: Georges

    Nous nous baladions en ville sans but défini lorsque tout à coup ma femme Pascale me pousse du coude
    
    - Regarde cette nana assise à la terrasse de ce café
    
    - Oui ? et alors ?
    
    - On dirait Marthe un copine de lycée
    
    - Y’a du monde au balcon dit-donc !
    
    - Justement ça ne colle pas avec sa silhouette, elle était plate comme une planche
    
    - Quand tu dis ‘copine ‘, proche ou juste une connaissance ?
    
    - Proche, très proche même … je me sens donc obligée de la saluer
    
    - Alors abordons-la …
    
    - Bonjour… je me trompe ou tu es Marthe ?
    
    - Pascale ? pascale du lycée Auriol ?
    
    - C’est bien moi ! mais que fais-tu là ?
    
    - Figure toi que je suis en galère, ma voiture est tombée en panne et la pièce de rechange n’arrivera que demain
    
    - Effectivement c’est la poisse, quelqu’un vient te chercher ?
    
    - Personne ! a deux cents kilomètres de chez moi je suis bloquée sans savoir ou aller, j’ai beau réfléchir je ne trouve pas
    
    - Eh bien arrête de te tracasser, tu viens passer la nuit à la maison, hein Cyril ?
    
    - Je n’y vois aucuns inconvénients, tu ne vas pas abandonner ton amie dans la rue voyons
    
    - C’est le weekend je ne veux pas contrarier vos projets
    
    - Nous n’avons pas de projets particuliers, à part peut-être un câlin mais nous serons discrets !
    
    - Toi discrète chérie ? c’est nouveau !
    
    - Cyril ! mon amie n’est pas sensée tout savoir de notre vie intime
    
    - Cyril est ton copain ou ton mari ?
    
    - Mon mari depuis deux ans !
    
    - Tu as bien choisi, il est ...
    ... canon !
    
    - Assez de bavardages, rentrons
    
    - Je passe un coup de fil pour prévenir mon ami
    
    Je suis resté derrière les deux amies qui, bras dessus bras dessous jacassent en riant, la vue de ces deux p’tits culs pommés qui roulent sous les jupes courtes me rend pensif … elles étaient ‘très proches’ … oui mais jusqu'à quel point ? je me promets d’éclaircir cette expression, ainsi que ce changement de poitrine … nous avons achetés des victuailles et du bon vin pour le diner, quand nous somment arrivés il était l’heure de l’apéro que je me suis empressé de servir afin de détendre l’atmosphère et délier ainsi les langues, au cours du repas les joues de nanas prennent des couleurs, nous passons au salon pour le digestif , c’est là que je vais tenter de faire venir la conversation où je veux , assis face à elles je peux constater que la vigilance a tenir les genoux serrés s’amenuise, c’est ainsi que je constate que Marthe porte des bas auto-fixant, sans voir nettement la fourche et ce qui recouvre le sexe je distingue toutefois quelque chose de confus sans savoir définir quoi …
    
    - Alors comme ça vous vous connaissez depuis le lycée ?
    
    - Même depuis le collège, nous étions inséparables
    
    - Tu te souviens Pascale de nos après-midi ‘studieux’ ?
    
    - Humm, studieux mais aussi parfois très dévergondés
    
    - Nous nous somment apprises ensembles
    
    - Apprises à faire quoi ?
    
    - Tu es curieux chéri ! si tu veux tout savoir nous nous caressions mutuellement
    
    - Wwooouuuuaaaaaaaa ! ...
«1234»