1. L'impromptu du Bois d'Amour (1)


    Datte: 23/02/2021, Catégories: f, ff, fsoumise, Voyeur / Exhib / Nudisme miroir, BDSM / Fétichisme Masturbation Oral fdanus, jouet, jeu, attache, baillon, yeuxbandés, fsoumisaf, Auteur: Polyphème

    Résumé des épisodes précédents :D’étranges fées ont invité Corinne dans leur domaine enchanté pour une parenthèse de dévergondage et d’impudeur (Prologue &Au cœur de la forêt), lui révélant ses désirs les plus profonds et lui rappelant ses plaisirs passés. Corinne a séduit Stéphanie (Les ailes du papillon), mais elle n’était pas une profane en matière d’amours saphiques. Elle avait en particulier vécu une aventure avec la belle Sylvie (Une secrétaire modèle)…
    
    ________________________
    
    Corinne leva les yeux de la paperasse étalée sur sa table et sourit à son directeur qui venait d’entrer dans son bureau.
    
    — Monsieur ?
    — Ma femme vient de m’appeler pour me dire que les appartements témoins de la résidence Bois d’Amour sont meublés.
    
    Corinne eut un léger tressaillement, comme chaque fois que monsieur Le G*** évoquait sa femme : il y avait bientôt trois mois que, dans la chaleur d’un après-midi estival, elle avait cédé aux avances de madame Le G***. Elle en gardait intact le souvenir brûlant.
    
    — Ils sont dans les temps, Monsieur.
    — Oui, je sais. Mais il reste à tout agencer et décorer. D’habitude nous nous en occupons tous les deux, mais vous savez que mon déplacement de la semaine prochaine a été avancé et prolongé…
    — Oui, je sais, fit Corinne machinalement.
    — Je ne pourrai pas être présent pour l’aider elle m’a demandé si vous pouviez, vous, l’assister dans cette tâche.
    — Oui, bien sûr, oui, oui, bégaya Corinne en rougissant et baissant les yeux.
    — Le seul problème est qu’elle compte s’en occuper lundi – et que nous sommes fermés… Bien sûr, vous serez payée en heures supplémentaires et vous aurez droit à une récupération.
    — Il n’y a pas de problème, Monsieur. Je me débrouillerai.
    
    Le téléphone sonna ; elle se détourna et répondit.
    
    — Un appel pour vous : c’est monsieur N***…
    — Je le prends ! Merci… Pouvez-vous rappeler mon épouse pour le lui annoncer et organiser tout ça ?
    — Bien sûr, Monsieur. Il n’y a pas de problème…
    
    Corinne sourit et rougit, charnellement troublée à l’idée de retrouver son amante d’une heure.
    
    Saisissant son visage entre ses mains, elle eut un petit rire silencieux. Elle secoua la tête et ferma les yeux. Elle prit une grande inspiration et, sans tarder, composa le numéro de téléphone de madame Le G***. Celle-ci, à sa grande surprise, ne décrocha pas immédiatement. Lorsque le répondeur se mit en marche, Corinne reposa précipitamment le combiné, surprise et embarrassée à l’idée de laisser un message. Elle réfléchit une minute et écrivit quelques mots qui se voulaient les plus neutres possible. Elle recomposa le numéro et cette fois-ci put s’exprimer, d’une voix pâteuse et presque tremblante :
    
    — Bonjour, Madame Le G*** ; c’est Corinne… Corinne B***, la secrétaire de votre mari. Je vous appelle pour vous dire que je suis d’accord pour venir lundi. Pourrez-vous me rappeler pour me dire à quelle heure vous m’attendez ? Merci. J’attends votre appel… (un temps) Euh… Je dois impérativement quitter ...
«1234...12»