1. Eros au bout du chemin


    Datte: 22/02/2021, Catégories: Masturbation Mature, Voyeur / Exhib / Nudisme Auteur: cyrano39391

    ... et rien ne laissait plus imaginer l’aventure qu’il avait vécue le soir précédent. La journée passa et le soir tombant, il décida de revenir sur les lieux. Pour s’assurer de ne pas la manquer, il vint d’abord plus tôt dans la soirée. Il marchait dans l’allée des platanes avec une lenteur calculée, scrutant l’arbre fatal et se retournant sans cesse lorsqu’il le dépassait. Il allait et revenait sur ses pas en prenant un air détaché alors qu’il priait qu’elle apparaisse. Tentant de paraître aussi naturel que possible dans ses déambulations, il faisait néanmoins de ridicules slaloms entre les platanes des fois qu’elle ait décidé de s’appuyer derrière une des arbres. Quiconque l’aurait vu se serait intrigué de son manège ridicule mais, fort heureusement l’endroit était peu fréquenté.
    
    Il rôda ainsi pendant plusieurs heures jusqu’à tard dans la nuit sans que la jeune femme ne réapparaisse. Il revint le lendemain, puis le jour d’après. Rien. La femme avait disparu.
    
    Les semaines passèrent. L’image de la jeune femme s’estompait de son esprit. Il se sentait enfin apaisé de la vision érotique qui l’avait tant ému et perturbé pendant de longs moments quand, alors qu’il se rendait à l’épicerie de son village, il la vit. Elle était assise sur un banc et attendait l’autobus. Se sentant regardée, elle tourna la tête dans sa direction et lui sourit. Elle portait une robe légère, profondément ouverte dans le dos. Il s’émut à nouveau à sa vue et l’imagina nue, comme il l’avait découverte quelques semaines auparavant. Elle sentit sa gène et, comme pour se faire reconnaître mieux encore, elle glissa sa main entre ses jambes qu’elle avait écartées.
    
    – Tiens, bonjour ! lui lança-t-elle
    
    – B…B…Bonjour, balbutia-t-il
    
    Son trouble était immense. Il revoyait brusquement toutes les images de la scène de l’arbre. Il hésitait à s’approcher d’elle. Et que lui aurait-il dit ? Attisée par la vue de son émotion, elle riait franchement et bruyamment tout en laissant sa main se promener sur l’étoffe de sa robe. 
«123»