1. Chez le physio - Première partie


    Datte: 31/01/2021, Catégories: h, jeunes, médical, piscine, Masturbation confession, Auteur: Chupcaro69

    ... violents. Ils viennent lourdement s’étaler sur son torse d’athlète. Il gémit de satisfaction.
    
    Cela n’a pas aidé à calmer la tension dans mon boxer et je sens bien qu’il doit y avoir des belles auréoles sur le tissu noir. J’essaie de coller ma queue contre mon ventre et de mettre l’élastique dessus pour cacher cet émoi dont je ne suis pas fier. Je me regarde et vois que c’est presque dissimulé.
    
    — Eh ben, Maxime, tu es moins timide tout d’un coup, tes copains attendent dans la salle d’attente, j’espère qu’ils ne t’ont pas entendu.
    — Ohhh, c’était tellement bon, j’en avais vraiment besoin. Tu avais certainement raison, c’était la seule solution pour faire tomber la pression. En effet, je ne crois pas qu’ils m’aient entendu.
    — J’espère que tu n’en as pas mis partout. Je te dirais s’ils me font un commentaire, mais je ne pense pas et tu me diras aussi s’ils te taquinent.
    — OK, on se redit. Par contre, tu as une serviette ? J’en ai vraiment mis partout…
    — Petit cochon, va, je t’avais prévenu pourtant.
    
    Je me dirige vers lui avec une serviette, et vois qu’il en a vraiment partout. Je lui essuie les cheveux, et une partie du torse. Une flaque coule d’entre ses cuisses et son duvet pubien est tout mouillé. Je le laisse finir les abdos, son pénis encore tendu et son pubis.
    
    — Essuie en gros et va te prendre une douche au vestiaire, tu n’arriveras pas à tout faire partir et encore moins dans cette forêt de poils. Je vais nettoyer le sol. Remets tonspeedo et aide-moi à ...
    ... changer le papier hygiénique de la table de massage.
    
    Je prends un balai, une serpillière et commence à nettoyer le sol pendant qu’il remet sonspeedo et commence à changer la table. Je bande toujours de voir ce jeune étalon soudain si décontracté après sa jouissance, mais dont la bite reste toujours aussi impressionnante.
    
    — Merci, Juan, pour ta confiance et tes conseils et encore désolé de n’avoir pu contrôler ma bite pendant le soin.
    — Ce n’est pas grave, Maxime, ça arrive à tout le monde. Par contre ne raconte pas que tu t’es masturbé ici, je t’ai lassé le faire pour que tu ne sois pas gêné en sortant vis-à-vis de tes copains, mais je ne voudrais pas que cela devienne une habitude.
    — Bien sûr, c’est déjà assez honteux que je ne vais pas m’en vanter, t’inquiète pas !
    
    Il me tend la main, main que je serre et je lui fais une petite tape sur les fesses. Et de rajouter :
    
    — Hop, à la douche et on se voit la semaine prochaine
    — Je suis vraiment désolé, tu en as même sur ta blouse…
    
    Je baisse les yeux et vois qu’au niveau du nombril j’ai une auréole.
    
    — T’en as vraiment mis partout, heureusement que j’ai une autre chemise.
    — Merci, Juan, à la semaine prochaine.
    
    L’auréole n’était pas son sperme, mais de ma queue bien excitée qui avait encore mouillé. Il ne s’en était pas rendu compte heureusement, mais c’était embarrassant !
    
    Je finis de nettoyer la place et me change. Puis je remets en place ma queue qui avait repris une taille normale, et j’étais donc prêt à ...