1. Chez le physio - Première partie


    Datte: 31/01/2021, Catégories: h, jeunes, médical, piscine, Masturbation confession, Auteur: Chupcaro69

    ... semi-érection qui redescend au bout de quelques minutes. À leur âge, ça m’arrivait aussi, on est si sensible et plein de vitalité. Je ne suis pas beaucoup plus vieux, mais l’expérience d’être touché dans le haut des cuisses me permet de me contrôler.
    
    Ce jour-là, Maxime à qui, de mémoire, ce n’était pas encore arrivé ou de manière très légère commença une érection dans sonspeedo. Souvent, je préférais leur demander d’enlever leur maillot avant le soin, car celui-ci, très serré, empêche le sang de bien circuler au niveau de l’aine et même pour leur confort. Ce jour-là Maxime ne l’avait pas enlevé et son paquet était déjà bien gros à la base. Mais là, il prenait une taille inquiétante.
    
    En passant de l’autre côté, je vis que la bande élastique supérieure sur le haut de son pubis était soulevée par la tension qui régnait à l’intérieur. Cela me fit sourire, mais j’avais pour règle de ne jamais commenter pour éviter de les mettre mal à l’aise, feignant de ne rien voir. La situation durait et la pression ne retombait pas. Je commençais à être « jaloux » devant tant de vitalité à tel point, et à ma surprise, que ma queue s’éveilla même dans mon boxer noir sous mon pantalon de physio blanc. À ce moment-là, je vois comme un boomerang, une tige sortir duspeedo pour venir s’allonger jusqu’au nombril de Maxime, achevé par un bruit de claque. Sa belle jeune queue venait de lui taper le ventre, ne tenant plus dans son slip. Je rigole pour détendre l’atmosphère, mais lui devient tout ...
    ... rouge et essaye de remettre cette longue et large tige d’au moins vingt centimètres tout humide dans son slip. Un peu de son liquide préséminal brille encore sur son ventre, il est vraiment très excité.
    
    — Maxime, ce n’est pas grave, ne sois pas gêné, c’est normal. Ça arrive à tout le monde. À ton âge on a tant de ressources.
    — Mais euhhh… Juan… Je suis vraiment désolé, je ne sais pas ce qui m’arrive, je n’ai jamais été comme ça…
    — Tu es tout dans le contrôle, Maxime, mais ce n’est pas grave je t’assure, ça arrive aussi à tes copains.
    — Ah oui ? Eux aussi, ils…
    — Bandent ?
    — Oui, ils ont des érections pendant leur traitement ?
    — Oui, Maxime, c’est tout à fait courant et tu n’as pas à t’excuser. Tu as toujours réussi à contrôler et tu arriveras de nouveau. Enlève tonspeedo, ça ira déjà mieux et dis-moi si tu souhaites que nous finissions maintenant ou plus tard ?
    
    De son côté, malgré la gêne de la situation, Maxime ne débandait pas et de la mousse s’accumulait sur la tête de son gland et les bords de son prépuce. Je dois avouer que pour la première fois, un mec me faisait de l’effet et je commençais aussi à avoir de la rigidité et une certaine humidité dans mon boxer.
    
    Maxime s’exécuta, enleva sonspeedo et le laissant au sol et en se relevant je pus admirer cet apollon que je n’avais jamais détaillé auparavant.
    
    Des belles jambes fines et légèrement poilues en base avec des mollets bien dessinés, des cuisses très toniques et en pleine croissance, peu de poils, ...