1. Le Resort (6)


    Datte: 13/01/2021, Catégories: Trash, Auteur: simson3

    ... pour soulager vos tensions ?
    
    — Non, non ! Nous avons vraiment fait l’amour. Elle m’a léché le minou et tout. Elle a fourré son nez dans mon cul !»
    
    Elle observe à son tour mon slip à travers duquel on devine ma bite en pleine érection :
    
    « Toi aussi, tu sembles réagir à quelque chose, me dit-elle en serrant mon pénis à travers le fin coton de ma culotte. C’est mon récit qui t’excite, mon bébé ?»
    
    Je demeure silencieux, j’attends la suite. Elle finit par se vider :
    
    « En fait, c’est elle qui m’a fait l’amour. Au début je ne voulais pas.
    
    — Et toi, comment t’as réagi ?
    
    — Ben..., je pense que j’ai aimé ça. Mais toute cette affaire m’a surprise.
    
    — Tu voulais pas, mais tu t’es laissée faire. Il y a quelque chose que je comprends pas.
    
    — Ah Simon ! Tu me fais parler ! Je ne voulais pas me faire prendre par une femme, c’est tout ! »
    
    Elle fait une pause.
    
    « Je me suis rendu compte que mes liquides corporels agissaient comme un baume chez elle.
    
    — Comme une bombe ? je réponds en faisant l’idiot.
    
    — Non, un baume !, une substance apaisante et aux vertus guérissantes ! J’ai appliqué un peu de ma mouille sur ses lèvres...
    
    — Ben là, tu l’as sûrement provoquée. Sur les lèvres, comme ça, dans son intimité...
    
    — Non non ! Pas en bas, sur la BOUCHE, sur les BABINES !
    
    — Oh ! Ça c’est pas pareil. Et comment elle a réagi ?
    
    — Elle m’a presque traitée de gouine. Après, elle a mis toute ma main mouillée dans sa bouche et m’a sucé les doigts comme une démone. »
    
    Je lui prends la main. Elle me résiste un peu, sachant que sa culotte mouillée la trahit maintenant de plus en plus.
    
    « Mais c’est normal, Cathy. Tu as tellement de belles mains et des doigts si fins. Sûrement qu’elle aurait aimé voir tes doigts explorer d’autres parties de son anatomie ?
    
    — Ce qui l’intéressait, c’était pas mes doigts, c’était ma mouille ! Sitôt qu’elle y avait goûté, sa migraine a disparu.
    
    — Et ensuite ? dis-je, anticipant la suite.
    
    — Elle..., elle a vu ma petite culotte toute mouillée et m’a demandé de la retirer devant elle pour respirer les vapeurs de ma cyprine.
    
    — Et tu l’as fait ?
    
    — C’était un ordre ! Je t’ai dit qu’au début je ne voulais pas !
    
    — OK, OK, dis-moi juste comment cela a fini. »
    
    Catherine est de plus en plus mal à l’aise. Maintenant c’est sa serviette de plage qui change de teinte.
    
    « Ben..., en respirant ma mouille, son asthme est disparu. Tu aurais dû la voir, excitée comme une enfant. Et c’est là que j’ai réalisé que ce don de guérison me venait de toi. Les paroles que tu m’as dites dans l’avion me sont revenues. Je me suis sentie alors moins idiote, moins gênée dans mes agissements. »
    
    Là, elle me dévisage complètement. Laissant tomber toute la gêne provoquée par la cyprine qui inonde son slip et sa serviette, elle me saisit le visage à deux mains :
    
    « Mais qui es-tu, finalement ?! Qu’est-ce que tu viens faire ici ? Qu’est-ce que tu viens faire dans ma vie ?
    
    — Tu le sauras assez tôt, Catherine, je ne ...
«1234...»