1. Maman offerte et soumise 3


    Datte: 13/01/2021, Catégories: Inceste / Tabou Auteur: Grandpervers

    ... nue, écarter les jambes et les poser dans les étriers. La position était magnifique, offrant une vue de rêve sur son sexe (c’était bien le but du fauteuil).
    
    - Le mieux serait qu’on t’attache les chevilles aux étriers avec les sangles. Tu es d’accord, maman ?
    
    Il y avait en effet deux sangles qui devaient empêcher complètement la "patiente" de bouger.
    
    - Oui, allez y... répondit elle en évitant de nous regarder.
    
    Avec Léo on s’étonnait toujours que ma mère accepte ce genre de traitement. Mais on savait quelle aimait cette sensation d’être attachée, livrée à nos fantasmes.
    
    - C’est pas mal, hein ? Tu vas être bien, comme ça, maman !
    
    A la perspective de ce qui allait arriver, ma mère eu à nouveau très peur. Allait elle pouvoir tenir ? Elle eu l’idée de tout arrêter, mais c’était trop tard. Tous les mecs étaient excités comme des fous à l’idée de se taper la maman bourgeoise. Déjà ils se pressaient dans la pièce, la bite à l’air, prêts à l’enfiler.
    
    - Attendez les gars, avec mon frangin on passe avant ! C’est notre mère, quand même !
    
    Léo se présenta entre les jambes de maman. Il la regardait allongée dans le fauteuil d’examen, jambes ouvertes, sexe exposé. Sa vulve était magnifique, faite pour recevoir des queues. Léo allait être le premier de la soirée à y enfoncer la sienne.
    
    Mais avant ça il introduit deux doigts dans son vagin. Il les ressortit trempés, me regardant avec un sourire satisfait : ma mère mouillait. Cette situation d’extrême soumission l’excitait.
    
    Léo la pénétra avec délice. Puis il la baisa énergiquement. Je regardais la longue et belle queue de mon frère entrer, sortir, disparaître entièrement dans le vagin de maman. C’était impressionnant. J’avais toujours été étonné de cette capacité des vagins féminins à recevoir de tels engins...Quelques minutes après Léo éclata dans un cri de jouissance.
    
    - Putain, c’est bon !!! Allez Kevin à toi !
    
    Trop excité pour me retenir plus longtemps, je me positionnais devant ma mère et la baisais à mon tour comme une vraie salope. C’était délicieux, incroyablement intense. Ma mère gardait les yeux fermés, mais ne pouvait s’empêcher de laisser échapper quelques gémissements. Était ce de plaisir ?
    
    Je supposais que oui : un liquide très blanc suintait de sa chatte : sa cyprine. Du coup je me sentais doublement excité. Je la baisais avec un énorme plaisir. Tellement bien que moi aussi je ne tardais pas à jouir à l’intérieur d’elle.
    
    Les autres copains se succédèrent derrière nous. Tous ils trempèrent leur queue dans la chatte offerte, sans aucune hésitation. Et que plusieurs mecs soient passés avant eux, que ma mère soit dégoulinante de sperme, ne les gênait visiblement pas tellement ils avaient envie.
    
    Certains revinrent même la baiser une deuxième fois. Ils remettaient leur queue avec le même désir, la bourraient de coups de reins bien sentis qui faisaient vibrer le fauteuil et ma mère avec. D’autres étaient plus doux, imprimaient de lents à et vient à l’intérieur de ...