1. Hélène 32 Hélène fouettée deuxiéme partie


    Datte: 13/01/2021, Catégories: BDSM / Fétichisme Auteur: Rouge

    ... mon amour, je l’étreins passionnément et je viole ses lévres. Je lui roule un patin d’enfer, je noue ma langue autour de la sienne, je l’étouffe par mon baiser. A bout de souffle, nous nous écartons.
    
    - Salaud, salaud chéri, j’ai cru mourir de peur.
    
    - J’aime assez réussir mes effets, et faire battre ton cœur.
    
    - Mon cœur, il a failli exploser à cause de toi.
    
    Il reprend son arrosage avec l’huile, puis il me masse mon petit ventre dans un mouvement circulaire. L’onguent à certainement des propriétés échauffant car une bienfaisante chaleur envahit mon bedon.
    
    Ses mains remontent sur ma poitrine. Elles commencent à petrir mes seins, mes tétons se gorgent de sang et se dressent. Je bande des mamelons, je suis au septième ciel. Il me les pince avec douceur.
    
    Mords les s‘il te plait.
    
    Il embouche le mamelon gauche et l’aspire comme s’il pouvait encore gonfler. Je sens les pointes de ses canines qui s’enfoncent dans ma framboise, Il serre doucement, puis une légère sensation de douleur. Juste ce que j’attendais, c’est délicieux.
    
    Mais ce coquin se relève et abandonne mon petit bout.
    
    - Déjà
    
    Il reste d’autres zones sensibles à traiter, me répond-il en posant ses mains sur mes cuisses.
    
    Il reprend son application circulaire, se rapprochant de mon sexe. Je le soupsonne de faire durer le plaisir. Je cache mes yeux de mon avant-bras, impatiente de la prochaine carresse.
    
    Avec précaution, il caresse mon mon de vénus. J’écarte mes cuisses en repliant mes jambes. Mon clitoris attend avec impatience le coup de langue rappeuse qui me propulsera au septième ciel
    
    - Retourne- toi !
    
    - Mais.
    
    - C’est comme ça, il faut que je m’occupe d’urgence de ces pauvres fesses martyrisées
    
    - C’est comme toujours, il n’y en a que pour mon cul.
    
    - Arrette de te plaindre. Fait Pierre en glissant une paire de boules d’acier dans mon vagin.
    
    Je me mets à plat ventre, la joue sur l’oreiller, et les bras glissés dessous
    
    Il commence par mes épaules et mon dos. Sous ses mains, mes brulures s’adouccisse.
    
    Mon homme a des mains magiques, Et aussi une belle baguette de magicien.
    
    Il descend sur mes reins pour finalement s’attaquer à mes fesses. Il sait que j’aime qu’elles soient pétries avec vigueur, il les malaxe energiquement s’approchant de mon oeillet. Il le masse de ses deux pouces, Il l’assouplit, mais ne le pénétre pas. Il va encore me laisser sur ma faim.
    
    Il est temps de prendre les choses en main
    
    - S’il te plait, Chéri, encule-moi. Baise mon gros cul de jument.
    
    Et je joins le geste à la parole. J’écarte mes fesses à deux mains, mais en même temps je bride mon anneau.
    
    La belle verge de mon amant pousse sur mon étoile anale. Je résiste exprès une fraction de seconde et je cède.
    
    Son gland passe mon bourrelet sans douleur.
    
    Me serrer, puis m’ouvrir sous la poussée décuple le plaisir le plaisir d’être pénétrée, et aussi celui de mon amant qui se sent gainé par mon muscle circulaire.
    
    J’adore cette sensation d’être forcée, ...