1. La Saga des esclaves au Château du Marquis d'Evans (épisode N°964)


    Datte: 12/01/2021, Catégories: BDSM / Fétichisme Auteur: MAITREDOMINO

    Marion au Château (devenue soumise Aphrodite MDE) – (suite de l'épisode précédent N°963) -
    
    Il saisit ma laisse et nous allâmes dans la salle de bain. Il me laissa quelques secondes pour aller chercher le fauteuil. Sur un signe de Sa main, je passais derrière la vitre de la douche à l’italienne. Sur son ordre, avant de me laver, je me mis à trois pattes, levant la quatrième, et je vidais ma vessie. Quand ce fut fait, sur Son autorisation, je me relevais et j’allumais l’eau et en réglais la température sur 38°c, comme l’exigea le Maître. Je me mouillais intégralement le corps et les cheveux, ainsi que la fleur éponge qui était attachée à un crochet. J’y mis un peu de gel douche. Je pris mon temps pour la faire glisser d’abord sur mes bras, puis sur mes seins, mon ventre, mes cuisses, mes jambes, mon dos. Je fis mousser mes mains, je tournais le dos au Maître et je me lavais les fesses, que j’écartais pour nettoyer ma rondelle à l’extérieur, puis je laissais un doigt puis deux me pénétrer pour nettoyer l’intérieur, tout ceci en me cambrant exagérément pour faire ressortir mon cul. Puis je me retournais, écartais au maximum mes cuisses pour me laver le pubis et le sexe, dont j’écartais également les lèvres pour me nettoyer au maximum, sans toutefois que cela devienne des caresses, ce dont je n’avais pas obtenu l’autorisation. Puis je me rinçais. Quand j’eus fini, je me prosternée sur le carrelage de la douche, montrant ainsi que j’avais fini. Le Maître se leva alors et me rejoignit derrière la paroi.
    
    - Tu es déjà au sol, donc tu vas commencer par me laver les pieds, et tu remonteras au fur et à mesure, te redressant petit à petit, sans jamais me regarder, évidemment. Soit heureuse et honorée de ce que je vais exiger. Tu vas me laver avec tes mains et pas avec la fleur éponge.
    
    Quel cadeau, Il me faisait ! J’allais avoir le droit de Le toucher sur tout le corps directement avec les mains ! Mon cœur bondissait de joie, au point que j’avais peur qu’il ne sorte hors de ma poitrine. Monsieur Le Marquis fit couler l’eau et quand Il fut bien mouillé, comme moi précédemment, Il coupa le robinet, et me tendit le gel douche. J’en mis un peu au creux de mes mains et les fit mousser. J’attrapais délicatement un pied et le frottait doucement. Je passais entre Ses orteils, sur la voute plantaire. Je fis de même avec le second pied, puis les jambes. Je m’attaquais avec adoration à Son sexe au repos, ne pouvant m’empêcher de le masturber légèrement, avec douceur. Alors que j’allais passer à Son ventre, laissant un début d’érection, Il me saisit les mains et les reposa dessus. Je continuai donc à le caresser. J’osai poser un baiser sur son gland turgescent, comme une demande d’autorisation. Il saisit ma tête et l’appuya sur Sa verge. J’ouvris la bouche et je l’avalais jusqu’à la garde, faisant taper Son gland au fond de ma gorge. Je le suçais jusqu’à ce qu’Il me stoppe. Je continuais alors à le laver. Mes mains glissèrent sur Son torse. J’aimais tellement le ...
«1234»