1. Seuls et tout Nus


    Datte: 17/10/2020, Catégories: Mature, Auteur: dawnofthedead

    ... caprices de dame nature. La pluie mouillant nos deux corps à profusions un début d'hypothermie se faisant sentir. Un regain de vie au lendemain les rayons du soleil apparaissant apportant le calme après la tempête. Notre péripétie prenant une tournure assez étrange. Linda était une femme vraiment très chaude.
    
    Quatorzième jours Linda plutôt silencieuse la chaleur revenue nous réconforter. Allant nous baigner dans l'océan pour nous laver un peu l'eau devenue particulièrement chaude. Sans équivoque voulant constamment attirer mon attention exposant en permanence la pointe de ses seins durcie. Elle était toujours près de mon environnement et tactile de ses mains me caressant. Baisant une seconde fois le soir venu aux lueurs du jour Linda me chevauchant. Captant toute la scène sous lentille la madame prenant visiblement son pieds. Toujours de brefs ébats les vas et viens très très rapides Linda bougeant son bassin vivement. Un idylle amoureux sous les contextes d'une situation inappropriée. Me faisant à présent une fellation pour ainsi se nourrir de ma sève chaude. Notre dernier repas espacé sur quatre jours elle avait visiblement faim. Suçant ma tige avec gourmandise voulant ainsi recueillir mon nectar sirupeux. Dormant à mes côtés tels de nouveaux amants tentant de s'apprivoiser. Elle aimait beaucoup discuter le supplice des moustiques se faisant sentir de nouveau. Nos journées suivantes un peu plus avares point de vue nourriture. L'eau devenue notre principale ressource vitale jusqu'au vingt-et-unième jour fatidique. Longeant une étendue d'eau ruisselante pendant quatre heures jusqu'à une petite colline pour ainsi apparaître au point d'extraction. Notre point final résumant ainsi la fin de notre aventure. Linda venant m'embrasser sur la joue me promettant de garder contact appréciant grandement ma compagnie.
    
    Un jeep de couleurs vert nous transportant vers un lieu plus civilisé des îles Fidji. Quelques jours de répit devant nous exposer à des examens médicaux évaluant notre état de santé. Enfournant ma chère Linda une dernière fois vers son logis de participante avant notre départ. Prenant assez bien les coups en position de la levrette la madame jouissant à voix haute. Empalant ma tige comme le dernier des guerriers samurais en introduisant la lame de mon sabre à répétition dans son fourreau. Amaigri et affaibli par l'expérience j'avais réellement hâte de la revoir dans un contexte plus avantageux me laissant ses coordonnées. Espérant la revoir chez elle dans un avenir prochain. La madame avide de jeune queue tenace et vigoureuse. Elle avait une poitrine tout à fait spectaculaire et de belles petites fesses rondes tout à fait sublimes. 
«123»