1. Seuls et tout Nus


    Datte: 17/10/2020, Catégories: Mature, Auteur: dawnofthedead

    ... ciel menaçant au loin ne présageant rien de bon. Nous préparant à toutes éventualités renforçant notre abri. Une tempête tropicale formée de grand vent et de pluie s'abattant sur nous. Notre feu éteint tentant de survivre à travers l'intempérie. Linda m'empoignait les fesses très fortement m'exigeant presque de venir la pénétrer durant la nuit. Le matin revenue à la normale notre camp dévasté reconstruisant celui ci. Conversant avec ma compagne une belle complicité se développant entre nous. Les jours s'accumulant capturant un boa à l'aide d'une perche affûtée durant la semaine et encore quelques crabes. La capture du serpent venant clairement allumer Linda de ma virilité lui donnant une irrésistible envie au plaisir charnel. Tentant sans équivoque de venir me séduire une petite pluie fine apparaissant et un brouillard se levant au loin. M'affirmant que le sexe était bon pour la circulation sanguine et nous permettraient aussi de nous réchauffer. Dégustant le fameux boa de 3 mètres environs ses deux cuisses clairement ouvertes et disponibles. Mes tentatives pour ne pas trop l'embraser restait quand même cordiale. La madame à chaque soirs venus semblant de plus en plus chaude et enthousiaste à venir se coller contre moi. Ma tige inévitablement dressée semblait faire de l'oeil à sa chatte visiblement émoustillée. La madame frottant souvent ses jambes contre les miennes musclées pour se réchauffer. L'exercice de friction ne rendant ma verge que plus dure et droite. Prête à venir l'empaler dans tous les instants son odeur de femme de plus en plus présente et chaude.
    
    Attendant la nuit dans le froid de l'humidité pour venir tenter une première approche au treizième jour de notre aventure. Elle me caressait doucement la tige pendant l'averse devenue beaucoup plus intense en collant son corps contre mon dos. M'exprimant un Aller viens. J'ai besoin de me réchauffer. Me retournant pour venir la pénétrer vivement à sa demande aux petites lueurs de la nuit. Me sentant un peu comme un a****l en chaleur entrain d'assouvir sa demoiselle en manque au dessus d'une terre boueuse. C'était un acte assez pervers et fait devant publique par surcroît (préalablement coupé au montage). Pénétrant ma tige dans sa belle vulve rosée toute mouillée en manque d'affection. Mes coups de bassin fait directement droit devant la madame se retenant pour ne pas jouir à vive voix. Me comparant à un sanglier saillissant sa laie dans un marécage. La tension sexuelle au point culminant me retirant rapidement pour ne pas venir la souiller de mes semences. Le froid de la pluie devenue battante Linda avait à présent le corps immaculé de terre vaseuse. Se sentant comme la plus cochonne des femmes assouvie par un jeune homme. Me demandant si les conséquences d'un tel acte sous l'oeil attentif d'une caméra apporteraient des sanctions sans précédent. Revenant affaler mon corps à nouveau contre le siens pour ainsi venir nous réchauffer mutuellement. Notre sommeil grandement perturbé par les ...