1. Sur le balcon


    Datte: 17/10/2020, Catégories: fh, couple, hdomine, Voyeur / Exhib / Nudisme Oral pénétratio, jeu, lieuxpubl, Auteur: Mintee

    ... me redressai et continuai de peigner ses cheveux de mes doigts, mon sexe battant devant moi.
    
    Sans me poser plus de questions, je commençai à jouer avec ma langue sur son gland. Son sexe était fièrement dressé devant moi.
    
    Je n’avais pas eu à le prier pour qu’il entre dans mon jeu, et l’assurance avec laquelle il m’avait conduite sur le balcon me fit oublier presque toutes les questions que j’aurais pu me poser. Et elles étaient nombreuses.
    
    Ses mains couraient dans mes cheveux et ma langue glissait avec douceur sur son sexe. Nos gestes étaient tendres et précis, comme si on les avait chorégraphiés au préalable pour qu’aucune fausse note ne puisse nuire à notre rythme.
    
    Seuls nos bruits perturbaient le silence pesant de la nuit, et quand enfin, je le pris entièrement dans ma bouche, il échappa un souffle entre la surprise et le soulagement.
    
    J’étais partagée entre l’excitation et le trac. J’étais attentive au moindre signe de sa part, je levais parfois les yeux pour le regarder se mordiller la bouche. Je le voyais quand même jeter des regards inquiets dans l’obscurité. Peut-être était-il aussi inquiet que moi ? Peut-être plus encore ? Mes mains remontaient le long de ses jambes, et je caressais ses fesses et le bas de son dos, musclé et fort. J’étais au moins autant excitée que lui, pas seulement par la situation mais aussi de constater l’effet que les caresses que je lui prodiguais avaient sur lui.
    
    J’avais envie de lui demander s’il aimait ce que je lui faisais, mais pour une raison inconnue, je n’osais pas. J’espérais que le jeu prenait une tournure qui lui plaisait mais je ne pouvais pas le lui demander, c’était son fantasme, et tout devait être parfait. C’était un de ces fantasmes qui ouvrent l’esprit et scellent les bouches.
    
    Je continuais de le sucer, parfois je laissais son sexe sortir de ma bouche et je le léchais avidement, comme pour ne pas en perdre la moindre goutte. Mes yeux délicieusement enfoncés dans les siens, je ne perdais rien non plus du plaisir qu’il avait à m’observer ainsi, le suivant dans un recoin de son imagination perverse.
    
    Je jouais le jeu.
    
    Je pris une de ses mains pour la coller sur mon sein. Il me caressa délicatement, puis malaxa mon sein à pleine main, et s’attaqua enfin à mon téton, sensible et vulnérable. Son autre main caressait toujours mes cheveux et soudain elle ne me caressait plus tant qu’elle ne soutenait ma tête, et il imposa un va-et-vient plus rapide entre mes lèvres. Son sexe enflait sous ma langue, et de la salive coulait un peu le long de ma bouche.
    
    Il tira un peu sur mes cheveux pour me faire signe de me redresser. Maladroitement, je me levai, un peu sonnée et déséquilibrée par les talons. Avec mes chaussures j’étais plus grande que lui et avant que ça ne colle plus au scénario, il me tira la tête en arrière pour me dévorer le cou de baisers.
    
    — Va mettre tes mains sur la rambarde, cambre-toi et offre-moi tes fesses.
    
    J’étais gênée, un papillonnement étrange se faisait ...
«1234...7»