1. Léa


    Datte: 16/09/2020, Catégories: fh, hplusag, hagé, inconnu, fépilée, telnet, fsoumise, hdomine, Voyeur / Exhib / Nudisme facial, Oral fsoumisah, Auteur: Silian

    ... repartir tout de suite, non. Embrasse-moi.
    
    Elle s’exécute, puis se lâche et enroule sa langue autour de la sienne. Il embrasse bien. Sa main descendue sous la jupe se repaît de sa chatte lisse. Il enlève le chemisier et la force à s’agenouiller. Baisse sa braguette et sort sa queue. Grosse, odorante, longue. Elle joue avec le prépuce. Du liquide clair coule sur ses lèvres.
    
    — Bouffe-la.
    
    Elle gobe le gland, enfonce sa tige dans sa gorge. Il la force, elle le prend au plus profond. Il pétrit ses seins avec force, la traite de tous les noms. Au bout d’un très long moment, alors qu’elle lèche ses énormes couilles, il dit :
    
    — Arrête, je vais jouir dans ta bouche mais pas tout de suite. Suis-moi.
    
    Il l’amène dans une petite pièce. Riche. Il a enlevé son pantalon. Elle a remonté sa jupe. Il y un bureau sur lequel elle s’allonge sans qu’il le demande. Ainsi offerte, sur le dos, elle écarte les cuisses. Il sourit, crache sur sa bite, humidifie bien le gland. Puis entreprend de lui lécher la chatte. Sa langue tourne sur son clitoris, il soulève ses jambes, glisse sur son anus bien lisse. Il entre un doigt puis deux autres. Elle gémit.
    
    — Petite garce, je vais te défoncer le cul.
    
    Il place sa queue devant son petit trou, hésite et finalement lui prend la chatte. Il est endurant. Il transpire. Mordille la pointe de ses seins. L’oblige à embrasser ses tétons. Il râle, crache sur sa chatte. Il la lime pendant une bonne demi-heure, elle n’en peut plus de crier.
    
    — Tu seras ma salope régulière maintenant, lui glisse-t-il à l’oreille, tu le veux petite garce ?
    
    Elle dit «oui, oui » et elle contracte ses muscles autour de sa grosse queue.
    
    — Je vais te baiser avec quelques amis. Tu viendras quand j’en aurai envie. Le matin tu me réveilleras avec ta bouche.
    
    Elle dit encore :
    
    — Oui, je t’appartiens.
    
    Il sort sa queue de sa chatte et lentement entre dans son cul. Elle est étroite, ne l’a fait qu’une seule fois mais avec sa mouille, il la lubrifie, crache encore sur son petit trou et finit par rentrer en douceur. Elle a peur mais a trop envie qu’il la baise par là. Cet homme, il pourrait lui faire faire n’importe quoi. Pourquoi ? Il la bourre, lui défonce le cul pendant un long moment, elle hurle de douleur et de plaisir. On ne l’a jamais baisée comme ça. Elle lui dit. Ça le rend dingue, il lui remplit le cul complètement. Elle jouit fort, l’embrasse comme une morte de faim puis il se retire.
    
    — Mets-toi à genoux ma pute.
    
    Elle le prend dans sa bouche, pompe, pompe encore. Elle sent des saccades brûlantes. Il gémit fort.
    
    — Avale tout.
    
    Du sperme épais coule dans sa gorge. Beaucoup, il n’a pas baisé depuis longtemps. Quand elle lui a nettoyé complètement la queue, il lui dit de l’attendre dans son lit. La journée est encore longue. 
«123»