1. L'ESCLAVE SEXUELLE DU CENTURION


    Datte: 15/09/2020, Catégories: BDSM / Fétichisme Lesbienne Première fois Auteur: Lilly77777

    ... femmes.
    
    A ce moment la, je detestais les hommes encore plus car jamais mon amante ne m'avait fait souffrir de la sorte...
    
    Quand il a fini, je me suis mise a pleurer, ayant conscience qu'il m'avait pris une grande chose ce soir la ...
    
    En pleine nuit, j'ai voulu m'echapper pour retourner chez moi coute que coute...
    
    Bien sur, je me suis fait prendre, et les deux soldats a qui je n'ai pas réussi a faire baisser la garde , m'ont reconduite dans la grand tente du chef centurion qui venait de me prendre ma virginité.
    
    " Desolés de vous deranger, mais la femelle a essayer de s'echapper en nous volant une barque en plus !
    
    Il reponds
    
    "Oh... je vois, merci de me l'avoir ramenée"
    
    Il me giffla, me fessa , me donna des coups de bite sur le visage et tout le corps.
    
    M'attacha au sol avec des chaines afin qu'il puisse se rendormir tranquillement sans que j' essaie de m'achapper de nouveau.
    
    Le lendemain, il m'emmena dans un temple et m'attacha solidement avec une corde a une grande colonne blanche en guise de punition pour toute la journée.
    
    J'avais soif, j'avais faim et le soleil commençait à me bruler la peau et surtout une grosse envie d'uriner me faisait souffrir.
    
    Je me retenais tant bien que mal , mais plus les heures passaient , plus c'etait douloureux de garder ma vessie pleine.
    
    J'étais en sueur tant mon effort etait intense , mais j'ai fini par me lacher , c'était trop dur.
    
    Même si je contractais au plus possible ma chatte , des gouttelettes d'urine s'echappait de mon corps, il était trop tard...
    
    Des timides gouttes ont commencés a couler, puis des jets incontrolables se sont échappés de mon entre cuisses.
    
    Ca me soulageait, c'etait limite jouissif de ressentir une telle liberation.
    
    Pour la premiére fois je ressentais deux sensations trés contradictoires qui se sont melés : la honte et en même le soulagement.
    
    En fin de journée, le centurion me détache et m'annonce qu'il me ramenera a Rome dés demain, chez lui même , pour commencer mon education d'esclave sexuelle entiérement soumise a ses desirs et a ses besoins... 
«1234»